Chaque jour, 9468 nouveaux malwares sont créés sur Android en moyenne

Maj. le 24 décembre 2018 à 2 h 42 min

Android est le système d’exploitation mobile le plus utilisé au monde. Ironiquement, il est donc la cible première des pirates et personnes malveillantes sur le net. Selon le cabinet G Data, 9468 nouveaux malwares sont créés sur Android tous les jours.

malware Android

Tout le monde le sait : Android est plus sujet aux malwares qu’iOS. La faute a un système légèrement plus libre que son concurrent, permettant à ses utilisateurs d’installer ce qu’ils veulent sans le moindre souci. Mais aussi à cause d’un fait très simple : il est le plus utilisé des deux, et donc le plus rentable pour les pirates.

Le système peut lui aussi avoir ses failles, comme Stagefright qui fait encore parler de lui de nos jours. A quel point toutefois Android est concerné par le risque malware ? Selon les dernières données de G Data, cabinet spécialisé dans la sécurité informatique, nous donnent ses derniers résultats.

Et le moins que l’on puisse dire est que le tout est confondant : sur cette moitié d’année, G Data a repéré pas moins de 1 723 265 nouveaux échantillons de malware sur la plateforme, soit plus que l’année 2014 entière. L’entreprise prévoit 4 250 000 nouveaux malwares en 2016, presque le double de l’année précédente.

malware-android-g-data-2016

Cela donne ainsi 9468 nouveaux échantillons de malware par jour, au rythme d’un nouveau malware toutes les 9 secondes sur la plateforme. De quoi motiver les équipes de Google à corriger rapidement les failles de son système Linux, qui pourraient être rapidement mis à profit par ces attaques.

Il faut toutefois relativiser : dans les faits, quand bien même la menace malware existe sur la plateforme, la majorité du grand public n’a pas à s’en soucier. Dans la majorité des cas, VerifyApps de Google protège automatiquement les téléphones. Qui plus est, télécharger à partir du Play Store garantit que ses applications ne sont pas infectées. Dormez donc sur vos deux oreilles.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Google Play Store : ces 7 applications Android vous espionnent

Le Google Play Store abritait 7 applications Android qui ont pour particularité de permettre l’espionnage des utilisateurs. Grâce à elles, n’importe qui peut suivre les moindres faits et gestes de ses victimes : localisation, appels/SMS, messages sur les réseaux sociaux,…

Android : une faille de sécurité permet d’espionner tous vos appels

Android est victime d’une nouvelle faille de sécurité, mettent en garde plusieurs chercheurs. En exploitant cette brèche, baptisée Spearphone, des pirates sont en mesure d’espionner tous vos appels téléphoniques via les haut-parleurs de votre smartphone. Des chercheurs en sécurité informatique de…

Android : le malware Anubis revient pour piller votre compte bancaire

Le malware Android Anubis est une nouvelle fois de retour. D’après les chercheurs de TrendMicro, ce redoutable trojan cherche à voler l’argent de 188 applications bancaires. Á la manière de BianLian, le logiciel malveillant est capable de prendre des captures…

Google Play Store : plus de 2000 applications Android cachent un malware

Le Google Play Store est envahi d’applications Android infestées de malwares, révèle une nouvelle étude. D’après les chercheurs, plus de 2000 applications factices disponibles sur la boutique cachent en effet un dangereux logiciel malveillant.  Pendant deux ans, les chercheurs de…

BeiTaAd : un malware Android se cache dans 238 applications du Play Store

Le malware Android BeiTaAd a été repéré dans 238 applications disponibles sur le Google Play Store. Une fois installé sur votre smartphone, le maliciel va vous bombarder de publicités. D’après certains témoignages, le mobile infecté devient rapidement inutilisable.  Lookout, une…

Android Q : votre adresse MAC sur les réseaux WiFi va être aléatoire

Avec Android Q, l’adresse MAC de votre smartphone sera par défaut aléatoire en fonction des réseaux WiFi sur lesquels vous vous connectez. La fonctionnalité était déjà disponible dans les dernières versions d’Android. Il fallait non seulement l’activer dans les options…