Canal + : face au piratage, la chaîne veut diffuser les films 6 mois après leur sortie en salle

Maj. le 19 mars 2018 à 19 h 39 min

Canal+ par le biais de Maxime Saada, le DG de la chaîne, ne mâche pas ses mots concernant le piratage. Tandis que la chronologie des médias semble poser quelques problèmes. Alors que les autorités sont de plus en plus virulentes à l’égard des sites pirates, le salut de la chaîne passerait par une diffusion des films plus rapide après leurs sorties en salle.

Canal+ piratage chronologie des medias

Après la fermeture de Zone Telechargement ou encore T411 récemment, il n’est pas pas étonnant de voir les acteurs de l’audiovisuel rebondir sur le sujet. D’ailleurs, le dirigeant de la chaîne verrait bien un dispositif mettant les irréductibles pirates à l’amende à l’image de nos voisins allemands par exemple, selon ces propos dans une interview publiée dans le Journal du Dimanche.

Afin d’appuyer son argumentation, Maxime Saada parle de l’oeuvre “Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu” qui aurait été téléchargée 4,2 millions de fois avant de passer sur la chaîne du groupe.

Canal+ : le piratage et la chronologie des médias dans le collimateur

Maxime Saada en profite pour tacler la chronologie des médias, déjà pointée du doigt par Netflix, qu’il voit d’un mauvais oeil. On peut le comprendre, les pirates ne s’embêtent pas avec ce genre d’embûches. Cette concurrence aurait fait perdre 500 000 abonnés au groupe en l’espace d’une année.

Il faut 10 mois après la sortie en salle pour qu’un film puisse être diffusé sur la chaîne cryptée. Canal+ souhaiterait ramener ce délai à 6 mois afin de pouvoir lutter plus efficacement contre le piratage.

Néanmoins, les sites pirates ne sont pas les seuls concurrents puisque le DG pointe également du doigt les géants de la SVOD comme Amazon Prime Video ou encore Netflix qui cartonne. Il semblerait que les américains prennent de l’importance dans l’hexagone face à la proposition de Canal+.

Enfin, le DG de Canal+ souligne le fait que son groupe est vertueux, payant ses impôts en France, contrairement aux géants de la SVOD qui seraient des acteurs “moins vertueux”. Un tacle qui revient souvent puisque les grands groupes américains font souvent polémique à ce sujet.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
RMC Sport : comment regarder la chaîne sur la TV

Comment regarder RMC Sport sur sa TV ? L’offre n’est pas disponible sur les box Orange, Free et Bouygues. Il faut donc passer par des méthodes alternatives pour regarder les chaînes du bouquet sur la TV quand on n’est ni…