Et si les cabines téléphoniques devenaient des bornes WiFi ?

Maj. le 23 février 2018 à 10 h 59 min

Et si les cabines téléphoniques devenaient des bornes WiFi ? A New-York les autorités ont choisi d’effectuer cette transformation, mais en France, le gouvernement ne semble pas très enclin à franchir le pas. Explications.

cabine telephonique wifi

Que va-t-on faire de toutes ces cabines téléphoniques qui restent implantées partout sur le territoire ? En toute logique, si l’on suit ce qui se fait à l’étranger, on pourrait les transformer en bornes WiFi publiques.

C’est la piste qu’a donné Axelle Lemaire, Secrétaire d’Etat au Numérique, en début d’année dans l’hémicycle de l’Assemblée Nationale. Elle avait alors en janvier dernier posé la question suivante :

Pourquoi ne pas mettre le Wi-Fi dans les cabines téléphoniques ?

En avril dernier, c’était la député Les Républicains Marianne Dubois qui relançait le gouvernement sur le sujet. Elle interrogeait alors ministre de l’Economie Emmanuel Macron sur la possibilité de transformer les cabines téléphoniques en bornes WiFi comme c’est déjà le cas à « New-York, Londres ou Bruxelles ».

Le problème c’est que le Ministre de l’Economie n’apporte aucune réponse à cette question. Or, c’est la loi Macron qui a obligé Orange à démanteler les cabines téléphoniques à partir de l’année prochaine. Dès 2016, la présence d’une cabine dans chaque commune n’est plus obligatoire.

Les députés s’interrogent alors sur le coût et l’impact écologique d’un tel démantèlement. Les lignes téléphoniques étant déjà en place et entretenues, pourquoi ne pas s’en servir pour créer un réseau de bornes WiFi publiques ?

Le coût d’une telle opération serait certainement moins élevé qu’un vaste programme de démolition. Qui plus est, écologiquement, conserver ces cabines serait également une bonne chose, la filière du recyclage étant saturée.

L’avenir des cabines téléphoniques reste donc un mystère. Pour l’utilisateur ce serait évidemment une vraie bonne nouvelle que de les voir se transformer en bornes WiFi. Mais c’est le gouvernement qui décidera, et pour le moment il a choisi de faire la sourde oreille et de botter en touche en rappelant l’objectif de couverture des zones blanches par les opérateurs.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Internet : nous sommes 4,2 milliards d’internautes dans le monde

4,2 milliards d’internautes dans le monde. Nous sommes de plus en plus nombreux à pouvoir accéder à internet, notamment grâce aux smartphones, et cela se ressent dans les chiffres. Premiers bénéficiaires de cette nouvelle audience : les réseaux sociaux comme…