Bruno Le Maire propose de taxer les GAFAM à 3% en Europe

Bruno le Maire se rend ce mardi 23 octobre au Parlement européen pour convaincre les 28 Etats-membres d’assujettir les GAFAM à l’impôt. Dans une tribune publiée dans Le Figaro, le ministre de l’Economie pose cette taxation comme condition de « l’avenir de nos démocraties » et appelle l’Europe à l’unité, tout en rappelant ses autres succès en matière de régulation des GAFAM comme le règlement général de protection des données récemment entré en vigueur. Il propose de d’imposer une taxe de 3% du chiffre d’affaires de ces entreprises. 

bruno le maire veut taxer les GAFAM à 3%
Bruno Le Maire / Gouvernement.fr

Avant de se rendre au Parlement européen, le ministre de l’Economie Bruno le Maire a publié une tribune dans les colonnes du Figaro. Il y appelle les 28 Etats-membres de l’Union Européenne à s’unir pour imposer une taxe de 3% du chiffre d’affaires pour toutes les entreprises qui commercialisent leurs services ou sont actives sur le territoire de l’Union. Il explique : « aujourd’hui, nous avons rassemblé plus de 20 pays membres de l’Union européenne derrière une solution simple et efficace: une taxe de 3 % sur le chiffre d’affaires des plus grandes entreprises du numérique. Nous souhaitons arriver à un accord sur un projet de directive de la Commission européenne dès la fin de l’année, et qu’elle soit appliquée le plus vite possible ».

Taxer les GAFAM : Bruno Le Maire appelle l’Europe à prélever 3% de leur chiffre d’affaires

Tout en soulignant que ces entreprises « profitent de nos différences à leur avantage, en jouant un pays contre l’autre », Bruno le Maire ajoute : « L’Europe est la première à pouvoir changer les choses. Car c’est seulement à l’échelon européen que nous pouvons défendre notre intérêt général: nous l’avons fait en protégeant d’une part nos données personnelles, en protégeant d’autre part les droits d’auteur. Nous devons désormais le faire pour rétablir la justice fiscale ». Selon le ministre, les entreprises européennes paient en moyenne 14 points d’impôt de plus que les GAFAM en Europe.

Pour appuyer sa vision d’unité européenne, Bruno le Maire rappelle les succès récents de l’Europe face à ce qu’il appelle « l’intérêt général » : le règlement de protection des données (RGPD) qui impose désormais à ces entreprises de demander leur consentement aux internautes européens, et la « protection des droits d’auteur » – autrement dit la lutte contre le piratage, qui s’est effectivement illustrée par des opérations à l’échelon supranational. Pensez-vous que l’Union européenne devrait effectivement imposer une taxe équivalente à 3% du chiffre d’affaires des GAFAM ? Pensez-vous que cela aura des conséquences forcément positives pour le consommateur ? Partagez votre avis dans les commentaires.



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Coronavirus : le bitcoin a perdu plus de 30% de sa valeur en 24H !

Le coronavirus ne touche pas que les marchés financiers traditionnels. En l’espace de seulement 24 heures, le cours du bitcoin s’est effondré de plus de 30% pour s’afficher à moins de 4000 euros ce vendredi matin. Le bitcoin a rapidement entraîné…

Comment la 5G va booster le marché des smartphones d’occasion

La 5G va donner un coup de fouet au marché des smartphones d’occasion, assure une étude de Blancco. D’après l’enquête, de nombreux utilisateurs sont en effet prêts à troquer leur téléphone actuel contre un nouvel appareil compatible avec le réseau…

5G : 12% des smartphones vendus en 2020 seront compatibles

La 5G va donner un coup de fouet aux ventes de smartphones dans le monde. Cette année, les ventes de téléphones devraient en effet progresser de 3% par rapport à 2019, estiment les analystes de Gartner. Selon eux, 12% des smartphones…

Amazon s’engage à signaler toutes les contrefaçons sur son site

Amazon s’engage à signaler toutes les contrefaçons sur son site. Selon une source proche de l’entreprise, le géant du e-commerce va multiplier les rapports auprès des forces de l’ordre. Désormais, chaque marchand suspecté de vendre des produits contrefaits sera signalé…