Brevets : Google et Microsoft enterrent la hache de guerre

Maj. le 1 octobre 2015 à 18 h 17 min

Microsoft et Google vont-ils inspirer les autres acteurs du marché du high-tech ? En tout cas, c’est certainement un exemple à suivre pour poursuivre l’innovation. Les deux géants viennent d’annoncer avoir enterré la hache de guerre après de multiples batailles juridiques qui ont débuté en 2010. L’objet des conflits : la violation de brevets technologiques bien évidemment.

microsoft google hache guerre brevets

Depuis cinq ans maintenant, les américains Microsoft et Google se livrent une bataille judiciaire au sujet de la violation de divers brevets. Plus précisément, la firme de Mountain View accusait son compatriote d’enfreindre cinq brevets de Motorola Mobility qui était à l’époque une filiale de Google. Ces violations de brevets seraient liées à conception de la Xbox de Microsoft.

Elles portaient sur la connectivité internet, le transfert de données ou encore la compression des vidéos. Ça c’est pour les accusations de Google. La firme de Redmond, de son côté avait elle aussi des reproches à faire à son rival.

Microsoft a en effet tenté de faire interdire la vente de smartphones à Google en mettant en avant la violation de certaines propriétés intellectuelles comme l’usage d’Exchange ActiveSync. Au total, Microsoft et Google mettent fin à 18 procès qui auraient dû se tenir en Allemagne et aux Etats-Unis.

Google et Microsoft font la paix

Google et Microsoft collaboreront sur certaines problématiques de brevets et anticiperont de travailler ensemble sur d’autres domaines à l’avenir pour en faire profiter l’utilisateur. – Microsoft et Google –

Après des années de conflit, les deux géants ont donc décidé d’enterrer la hache de guerre. Ainsi les deux américains vont non seulement mettre fin à leur petite guerre mais ils vont en plus collaborer pour travailler sur de nouvelles technologies. Ils commenceront par la compression vidéo avec comme autre partenaires Netflix, Amazon et Cisco au sein de l’Alliance for Open Media.

Un exemple à suivre pour l’innovation ?

La démarche de Google et Microsoft fait plaisir à voir sur un marché où les marques ont tendance à freiner l’innovation à coup de batailles juridiques. Ce n’est pas la première fois qu’une telle décision est prise.

On connaît tous la rivalité qui existe entre Samsung et Apple. Si les deux géants sont toujours en conflit aux Etats-Unis, ils ont enterré la hache de guerre en août 2014. Plus tôt, en janvier 2014, Google et Samsung on signé un accord de dix ans puis quelques temps après la firme de Mountain View a également fait la paix avec Cisco.

Assiste-t-on à la fin d’une guerre stérile dans le monde du smartphone ? Pas sûr, mais les démarches faites en ce sens ne peuvent être que bénéfiques pour l’utilisateur.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Samsung va lancer sa propre cryptomonnaie, le Samsung Coin

Samsung travaillerait actuellement sur sa propre cryptomonnaie, le Samsung Coin. D’après un cadre de la firme, le constructeur sud-coréen ambitionnerait même de lancer sa propre Blockchain basée sur Ethereum. Nos confrères de CoinDesk Korea ont eu l’occasion de s’entretenir avec un…

Samsung annonce une baisse de 60% de ses bénéfices

Samsung publie ses résultats attendus pour le premier trimestre 2019, et il n’y a pas de quoi se réjouir. Le groupe sud-coréen estime que ses revenus ont baissé de 14% et ses bénéfices de 60% par rapport à la même…

Combien Amazon paie d’impôts en France ? L’enquête de Capital

Combien Amazon paie d’impôts en France et qu’est-ce que cela représente par rapport au chiffre d’affaires et aux bénéfices de la firme ? Dans une enquête exclusive, le site Capital dévoile que le chiffre d’affaires impressionnant de la marque aboutit…

Pourquoi Google a payé 8,5 milliards d’euros à Apple en 2018

Google a dépensé 8,5 milliards d’euros pour la seule année 2018 afin que son moteur de recherche soit la solution par défaut présentée aux utilisateurs sur les appareils iOS, MacOS et exploitant Siri. Cela représente environ 20% des revenus d’Apple…