Le Brésil accuse Samsung de violation du droit du travail et demande 108 millions

Maj. le 19 décembre 2018 à 11 h 35 min

Le ministère du travail brésilien demande 108 millions de dollars à Samsung pour violation du droit du travail. Cette affaire concerne l’usine de Manaus, la plus grande au monde pour ce qui est de la fabrication de smartphone. Les conditions de travail des employés seraient déplorables et l’état réclame 108 millions de dommages au constructeur coréen.

La chaîne de montage brésilienne fabrique de nombreux terminaux Samsung et le constructeur ne respecterait pas le droit du travail au Brésil en faisant travailler les employés jusqu’à 15 heures par jour, avec des pauses jugées insuffisantes par le ministère du Travail. De « graves » violations du droit des salariés seraient constatées chaque jour dans cette usine de Manaus. Un procès est en court et ce sont pas moins de 108 millions de dollars de dommages et intérêts qui sont demandés au constructeur, soit environ 70 millions d’euros.

Le ministère du Travail brésilien poursuit Samsung

Samsung ne respecte pas le droit du travail au Brésil

Le ministère du Travail met en avant que les salariés on subit des problèmes de santé. Ils seraient plus de 2000 à avoir souffert de ces conditions de travail difficiles depuis 2012. De son côté, Samsung dit travailler étroitement avec les autorités brésiliennes et fait de la belle langue de bois.

Comme c’est souvent le cas, le constructeur ne semblait pas au courant de ce qui pouvait se passer sur ces chaînes de montage et assure tout faire pour respecter « les normes de l’industrie en terme de santé et de bien être des employés dans le cadre de leur travail ». Le constructeur coréen n’en est pourtant pas à son coup d’essai, la société ayant déjà réglé 200 000 euros pour les mêmes délits en 2011 au Brésil.

Le plus grand constructeur de smartphones au monde ne fait pas mieux dans les autres pays, que ce soit en Chine ou en Corée du Sud, ou le travail des enfants et les conditions sanitaires ont déjà été mis en cause dans plusieurs usines.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei va réduire sa production d’un tiers jusqu’en 2020

Huawei a décidé de réduire sa production d’un tiers jusqu’en 2020, annonce Ren Zhengfei, fondateur du groupe chinois. Banni du marché américain et bientôt privé de licence Android, le constructeur va en effet couper dans ses frais de production à hauteur de 30…

Xavier Niel investit dans Libra, la cryptomonnaie de Facebook

Xavier Niel, le fondateur d’Iliad, ferait partie des investisseurs du projet Libra, la cryptomonnaie de Facebook, aux côtés de grands noms de la tech comme Uber, Spotify et Booking. Nommée Libra, elle devrait être lancée en 2020 et servira de…

Huawei abandonne son entreprise de câbles sous-marins

Huawei vient de céder 51% des parts de Huawei Marine Networks, une filiale spécialisée dans la pose de câbles sous-marins. Banni du marché américain et bientôt privé de licence Android sur décision de Donald Trump, le groupe chinois aurait décidé de faire…

Bitcoin : le cours s’envole et atteint un nouveau record

Après une année 2018 difficile, le Bitcoin connaît un sursaut en 2019. La crytomonnaie a enregistré une hausse spectaculaire dans la nuit du 26 au 27 mai. Elle atteint un record sur les douze derniers mois et frôle les 9 000 dollars.

Huawei refuse que la Chine bannisse Apple en représailles

Huawei ne veut pas que la Chine exclut Apple du marché chinois. Ren Zhengfei, fondateur et patron du groupe, s’oppose fermement à ce que son pays natal entame des représailles contre son rival américain suite au décret promulgué par Donald…