Boeing Black : un smartphone Android avec Blackberry aux commandes !

Le Boeing Black, ça ne vous dit certainement pas grands chose. En revanche Boeing sonne forcément aux oreilles de tous. La célèbre entreprise d’aérospatial et d’aéronautique se lance sur le marché des smartphones. Elle a choisi Android comme système d’exploitation mais compte aussi sur l’expertise du canadien Blackberry pour la sécurité. Explications.

« Attention ce smartphone s’auto-détruira dans 5 secondes ! » . Voilà le message qui pourrait s’afficher sur l’écran du Boeing Black. Car le célèbre constructeur ne se lance pas sur le marché des smartphones pour être un énième acteur du marché sans originalité. Non, l’américain propose un appareil qui crypte les appels et qui peut s’auto-détruire. Comme dans Mission Impossible.

boeing black smartphone android blackberry

Un tel produit serait le bienvenu à l’heure où l’exploitation des données personnelles est de plus en plus pointée du doigt et où les grandes firmes ont de plus en plus de mal à cacher leurs secrets. L’histoire du piratage de Sony en est le parfait exemple.

Le Boeing Black s’adressera donc principalement aux hommes influents de ce monde, aux dirigeants d’entreprises ou au organismes gouvernementaux. Et qui de mieux que Blackberry pour apporter une expertise en terme de sécurité.

Ainsi, même si le Boeing Black intègrera Android avec la possibilité de créer une ROM sur mesure, en terme de sécurité c’est la plate-forme de gestion des terminaux mobiles Blackberry Enterprise 12 qui a été choisie.

Ainsi, des flottes entières de terminaux peuvent être gérés en toute sécurité, tant sur le cloud qu’au niveau des applications. Une vraie bonne idée de Boeing qui a donc fait le pari d’un OS flexible et facile à prendre en main avec Android accompagné de l’expertise du canadien Blackberry en terme de sécurité.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei : des opérateurs refusent de vendre ses smartphones 5G

Huawei continue d’encaisser les répercussions du décret de Donald Trump. Lâché par ses fournisseurs et banni d’Android, le constructeur chinois doit maintenant faire face à l’abandon de certains opérateurs britanniques, japonais et taïwanais. Une poignée de télécoms refusent en effet…

Samsung prépare un zoom optique x5 pour rivaliser avec Huawei

Samsung vient d’annoncer la production de masse d’un module photo équipé d’un zoom optique x5. Grâce à ce nouveau composant, le constructeur sud-coréen cherche à rivaliser avec Huawei, qui est devenu depuis son P20 Pro le roi de la photo…

Huawei demande à l’Europe de l’aider contre les États-Unis

Huawei se cherche des alliés dans la guerre qu’il est en train de mener face aux États-Unis. Le groupe chinois tente de convaincre l’Union Européenne de l’aider, arguant notamment que les Américains n’hésiteront pas à s’en prendre à d’autres entreprises…

Honor 20 et 20 Pro : tout ce qu’il faut savoir

Honor vient de dévoiler ses Honor 20 et Honor 20 Pro – deux smartphones borderless dotés d’une fiche technique et de capteurs photo à la fois inspirés du P30 Pro et d’autres smartphones qui ont adopté comme lui un capteur…

Honor 20 et 20 Pro : avec, ou sans Google Play Store ?

Les Honor 20 et 20 Pro sont les premiers smartphones à être lancés depuis l’exclusion de Huawei et Honor du marché américain. Du coup une question était sur toutes les lèvres : auront-ils le Play Store et applications Google ?…

Huawei a déjà créé une alternative au Google Play Store

Huawei a déjà mis au point une alternative viable au Google Play Store, la boutique d’applications Android. D’après un rapport de Bloomberg, la firme chinoise a en effet envisagé de remplacer le Play Store par App Gallery, une application déjà intégrée par…

Huawei explique comment il profite de son sursis de 90 jours

Huawei reste en rapport avec Google, malgré les mesures américaines. A en croire de nouvelles déclarations de Ren Zhengfei à la presse chinoises, les deux firmes profitent du délai accordé par la Maison Blanche notamment pour discuter de possibles recours en justice…