Attentat dans l’Aude : l’application SAIP n’a pas fonctionné, une fois encore !

Maj. le 23 mars 2018 à 19 h 59 min

L’attentat qui a eu lieu dans l’Aude a une nouvelle fois mis en lumière l’inefficacité de l’application SAIP (Système d’alerte et d’information des populations), qui n’a encore pas fonctionné correctement. Durant toute la durée des attaques à Carcassonne et de la prise d’otages dans le Super U de Trèbes, l’app annonçait qu’il n’y avait « aucun incident en cours ». Censée alerter les utilisateurs en cas d’attentat, SAIP ne réussit pas souvent à se montrer utile quand on a besoin d’elle.

saip appli

Un attentat a frappé l’Aude ce vendredi 23 mars 2018. Un individu se revendiquant de Daesh a attaqué plusieurs personnes dont des policiers à l’arme à feu à Carcassonne avant d’effectuer une prise d’otages dans un Super U de Trèbes. Les événements se sont déroulés sur plusieurs heures entre la fin de matinée et le début d’après-midi, sans que l’application SAIP ne réagisse.

Attentat dans l’Aude : l’application SAIP connaît un nouvel échec

Pour rappel, SAIP (Système d’alerte et d’information des populations) est une app gouvernementale disponible gratuitement sur le Play Store et l’App Store. Son but est d’alerter et d’informer les utilisateurs lorsqu’un attentat se produit sur le territoire français. Or, SAIP n’a absolument pas rempli son rôle ce 23 mars 2018. Durant toute la durée des attaques, l’app annonçait qu’il n’y avait « aucun accident en cours ».

On lui avait déjà reproché son manque de réactivité à plusieurs reprises dans le passé et notamment lors de l’attentat de Nice du 14 juillet 2016 : l’application SAIP avait sonné l’alerte trop tard. De quoi se poser des questions sur son utilité réelle si elle ne remplit pas son rôle dans les moments les plus critiques. Parmi les autres couacs à son actif, on relève aussi l’échec de SAIP lors de l’attaque du Louvre.

Le dernier bilan (23 mars 2018 à 16h) du ministère de l’Intérieur pour l’attentat dans l’Aude est de trois morts, trois blessés en urgence absolue et deux blessés par balle en urgence. Le terroriste, âgé de 26 ans, était connu des services de police pour des actes de délinquance mineurs. Il a été abattu lors de l’intervention du GIGN.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Gilets Jaunes : carte des blocages en temps réel mercredi 12 décembre 2018

Le mouvement des Gilets Jaunes continue ce mercredi 12 décembre 2018 avec toujours des blocages sur les routes de France. Les manifestants appellent à de nouveaux blocages cette semaine, malgré les annonces d’Emmanuel Macron. Pour vous aider à éviter les barrages filtrants, utilisez la…