Attentat de Nice : le ministère de l’Intérieur demande des comptes au prestataire de SAIP

Maj. le 8 mars 2018 à 14 h 52 min

Après les attentats de Nice qui ont provoqué la mort de 80 personnes beaucoup se sont interrogés sur le cafouillage de l’application SAIP gouvernementale. Celle-ci a en effet sonné l’alerte plus de deux heures après le terrible attentat. Le prestataire est convoqué aujourd’hui au ministère de l’Intérieur pour s’expliquer. Pendant ce temps, l’immense fail du SAIP est repris par la presse internationale.

SAIP-alerte
L’application SAIP gouvernementale… quand elle marche

L’info vient de Télérama : Deveryware, le prestataire qui a développé l’application d’urgence SAIP est convoqué au ministère de l’Intérieur. Et on imagine que Bernard Cazeneuve ne va pas le complimenter. Car les conséquences du retard du système d’alerte mobile SAIP auraient pu être extrêmement graves si l’attentat était une attaque coordonnée comme à Paris quelques mois plus tôt.

Cette application devait initialement éviter l’envoi de SMS jugé trop coûteux, et afficher une alerte sur le téléphone avec des conseils pour se mettre à l’abri « dans les 15 minutes ». Hier, c’est plus de deux heures après les faits, que ceux qui avaient téléchargé l’app se sont vu conseillés de « se mettre à l’abri ». Heureusement, Facebook Check est arrivé dans les temps, lui, permettant à un maximum de personnes de signaler à leurs proches qu’elles allaient bien.

Le rendez-vous était à 15 heures, et il se poursuit peut être au moment où nous écrivons ces lignes. On imagine que les responsable de cette bévue ne doivent pas en mener large. Au-delà de cet immense cafouillage qui n’a heureusement pas causé de sinistres conséquences supplémentaires, il y a le coup porté à notre crédibilité. Car le bug SAIP d’hier commence aussi à faire les gros titres… à l’étranger.

International Business Times, The Telegraph, The Verge, Le Huff Post US, Le Telegraph, Handelsblatt, Berliner Zeitung… l’applications SAIP se fait une bien étrange publicité internationale, et la France avec. Espérons en tout cas que les leçons de ce gros foirage high-tech seront retenues et le système nettement amélioré.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Voici le top 25 des pires mots de passe de 2018

Le top 25 des pires mots de passe de 2018 est disponible. Sans surprise, on retrouve des classiques déjà épinglés l’an dernier, comme 12345, password ou 123456789. Voici les mots de passe à ne surtout plus utiliser en 2019, par pitié.  Comme chaque année, SplashData, une firme spécialisée…

La Californie veut taxer les SMS

La Californie envisage sérieusement de faire taxer les SMS aux abonnés de forfaits mobiles. L’État taxe déjà les appels voix mais cherche une autre source de financement pour compenser le basculement des utilisateurs vers les applications de messagerie instantanée.  L’État…