Les applications Android seraient plus sûres que celles sous iOS

Maj. le 12 avril 2018 à 10 h 56 min

Contre toute attente, les applications sous iOS présenteraient plus de failles de sécurités que celles sous Android. Une inversion des rôles un peu étonnante puisque généralement, les histoires de vulnérabilités concernent le système d’exploitation de Google. Néanmoins, un rapport avance cette information.

apps android ios

Il est vrai que lorsque nous parlons de menaces importantes, les populations les plus à découvert restent principalement russe et chinoise, plus enclines à utiliser des plateformes de téléchargement alternatives au Google Play Store et donc plus exposées aux applications malveillantes. Finalement, les utilisateurs de produits Apple ne seraient clairement pas plus à l’abri.

L’idée de monde iOS fermé tient d’un contrôle rigide d’Apple sur ses applications. Pourtant, malgré cette politique de sélection d’applications plus stricte couplée à une limitation de leurs activités possibles au sein d’iOS, ces softwares présenteraient des risques. Dans les faits, il est vrai que les produits à la pomme sont moins ciblés par les malwares grâce à son système globalement plus sûr mais les spécialistes en sécurité mobile CheckMarx et AppSec Labs tempèrent cette affirmation de par ces modules téléchargeables.

L’accroissement considérable de leur nombre sur les deux plateformes de téléchargement concurrentes ouvre une nouvelle voix pour les hackers trouvant en ces applications, de nouvelles méthodes d’infiltrations malicieuses. La raison principale étant que nous confions des informations parfois précieuses à ces logiciels se transformant en de véritables mines d’or très prisées des pirates informatiques mal intentionnés.

Ainsi, le rapport réalisé par les deux éditeurs de solutions de sécurité mobile affirme que durant leurs recherches, 40 % des applications sur iOS présentaient des failles sévères voire critiques là où  » seulement  » 36 % l’étaient sous Android. Sans donner de chiffre concrets, le rapport avance également qu’en moyenne, une application renfermait 9 vulnérabilités, moyenne dépassée sous iOS mais pas sous Android.

Ces vulnérabilités concernent le plus souvent le vol de données privées (27 % du temps), viennent ensuite les données d’identification, d’autorisation (23 %). Ces deux sont les vulnérabilités principales d’une liste incluant également les failles en cryptographie.

via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos dernières applications !