Apple : le redressement fiscal de l’UE, “une merde politique totale”

 

A quelques jours de l'annonce de ses prochains iPhone, Apple est au coeur d'un scandale en Europe. L'UE a décidé de condamner l'entreprise à un redressement fiscal de 13 milliards d'euros ! Pour Tim Cook, cette décision est “une merde politique totale”.

tim cook google glass flop

Tim Cook, il ne faut pas trop le chauffer, surtout à quelques jours de la keynote la plus importante de l'année où les prochains iPhone d'Apple seront présentés. Le PDG de la firme à la Pomme a réagi au redressement fiscal de 13 milliards d'euros imposé par l'Union Européenne.

Dans une interview accordée au journal Irish Independent, le PDG d'Apple a eu une réaction pour le moins vigoureuse. Certains qualifient même son attitude d'arrogante. Dans cette affaire, Apple a choisi d'opter pour une stratégie de communication pour le moins déroutante : la victimisation et l'antagonisme.

En effet, Tim Cook, pour se défendre a choisi de se placer comme le défenseur de l'Irlande face aux institutions européennes. Il en profite également pour crier à l'anti-américanisme des autorités européennes. Une stratégie qui devrait plaire à Barack Obama qui avait pris la défense de son poulain.

Ainsi, pour ne faire qu'un avec l'Irlande, Tim Cook joue les victimes dans un discours déjà entendu sur l'illégalité des pratiques fiscales d'Apple. Selon lui, Apple, et du coup l'Irlande, ne font rien de mal :

Je pense que c'est Apple qui était visé ici […] Et je pense que [le sentiment anti-américain] est une raison pour laquelle nous pourrions avoir été ciblés […] Personne n'a fait quelque chose de mal ici et nous devons faire face ensemble. L'Irlande est prise à partie et c'est inacceptable.

Pour Tim Cook, l'Europe n'aime pas les Etats-Unis

Dans cette affaire, Tim Cook joue la carte de l'anti-américanisme. Selon lui, la Commission Européenne a “pris un chiffre il ne sait où” concernant les impôts payés en 2011 par Apple. En effet, selon l'institution européenne Apple aurait réalisé 16 milliards d'euros de bénéfice et n'aurait payé que 10 millions d'euros d'impôts grâce à un accord passé avec l'Irlande.

Cet accord aurait permis à Apple de bénéficier d'un taux d'imposition en 2011 de seulement 0,005% ! Dans le même temps, le pays demandait un plan d'aide à l'UE et au FMI pour mettre en place une politique d'austérité.

Faux, répond Tim Cook qui explique qu'Apple a versé 400 millions d'euros d'impôts en 2011, ce qui correspond à un taux de 12,5%, celui en vigueur dans le pays. Il déclare :

Nous pensons que cela fait de nous le premier contribuable en Irlande cette année […] Je pense que c'est un désir de réaffecter les taxes qui doivent être payées aux États-Unis en Europe.

Avec ces derniers mots, Tim Cook surfe sur les différends récents entre Barack Obama et l'Union Européenne. Or, la Commission Européenne a bien expliqué dans son communiqué que les Etats-Unis seraient tout à fait en droit de demander une partie des 13 milliards d'euros d'aides illégales qu'Apple doit rembourser. La stratégie de Tim Cook fait donc flop. Mais cela ne l'empêche pas de réaffirmer avec assurance :

Personne ne fait rien de mal ici et l'Irlande est prise pour cible… C'est une merde politique totale.

Des propos que de nombreux observateurs estiment arrogants. Le New York Times, pourtant réputé pour son professionnalisme s'est laissé aller à une critique en bonne et due forme. Critique qui résume bien la situation :

Dans une démonstration d'arrogance, la société semble croire que ses dispositions dans un paradis fiscal connu comme l'Irlande ne seraient jamais considérées comme illégales.

Autrement dit, Apple ne pensait tout de même pas continuer éternellement à profiter d'un système qui lui permet de ne presque pas payer d'impôts sous prétexte que c'est Apple ?



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
  • accord clima bitcoin
    Bitcoin, Ethereum : un accord mondial pourrait aboutir sur zéro émission de CO2 d’ici 2040

    Des professionnels du Bitcoin, Ethereum et cryptomonnaies sont à la recherche d’un accord pour réduire l’énorme empreinte carbone du secteur. L’objectif est d’arriver des fermes de minages utilisant 100% d’énergies renouvelables d’ici 2030, et d’atteindre 0 émissions de CO2 nettes…

  • signal envoyer cryptomonnaies
    Signal va permettre d’envoyer des cryptomonnaies à vos amis

    Signal développe un système de paiement qui permettra d’envoyer des cryptomonnaies à vos contacts. Sobrement baptisé Signal Payments, cet outil sera dans un premier temps cantonné au transfert d’une seule devise numérique, le MobileCoin. La fonctionnalité est d’ores et déjà disponible en beta…

  • amazon projet outlets
    Amazon voulait lancer des boutiques physiques pour brader ses produits invendus

    Avant la crise sanitaire mondiale, Amazon avait entrepris le projet de développer un réseau de points de vente physiques pour y vendre ses stocks de produits invendus. Ce réseau se serait composés de magasins permanents, mais également temporaires. Ces boutiques…

  • elon musk twitter
    Elon Musk promet d’envoyer la cryptomonnaie Dogecoin sur la lune

    Elon Musk a une nouvelle fois évoqué le Dogecoin, la cryptomonnaie lancée comme une blague, sur Twitter. Cette fois, le fantasque milliardaire s’est engagé à envoyer la devise numérique sur la lune grâce à SpaceX. Comme on pouvait s’y attendre,…

  • bitcoin
    Bitcoin : il se fait voler 600 000 dollars par une application certifiée sur l’App Store

    Une arnaque par une application certifiée Apple qui lui a coûté 600 000 dollars à Phillipe Christodoulou. Celle-ci s’est fait passer pour Trezor, une entreprise légitime qui stocke le portefeuille Bitcoin de ses clients. En rentrant ses identifiants, la victime s’est rendue…

  • paypal bitcoin
    PayPal permet enfin de payer en Bitcoin et cryptomonnaies

    PayPal l’avait promis en début d’année 2021. C’est désormais chose faite. Les utilisateurs américains peuvent dés maintenant régler leurs achats en Bitcoin, en Ethereum ou encore en LiteCoin. Paypal se charge de convertir les cryptomonnaies en dollars américain. Ces devises…

  • visa amex mastercard
    Visa va accepter les paiements en cryptomonnaies, comme Mastercard

    Visa va désormais accepter les paiements réalisés avec des cryptomonnaies. Dans un premier temps, l’émetteur de cartes bancaires va autoriser les transactions en USDC, un stablecoin basé sur le réseau Ethereum. L’annonce a provoqué une nouvelle envolée du cours du Bitcoin, de l’Ether et…

  • lugh stablecoin casino
    Le Groupe Casino lance Lugh, sa première cryptomonnaie adossée à l’euro

    Le Groupe Casino, avec l’aide de plusieurs entreprises comme la Société Générale, lance une nouvelle cryptomonnaie adossée à l’euro et baptisée Lugh. Cette stablecoin sera disponible dans un premier temps sur la plateforme Coinhouse. Comme vous le savez peut-être, les…

  • ethereum
    Ethereum : qu’est-ce que c’est, comment ouvrir un portefeuille et investir ?

    Ethereum est, après le Bitcoin, l’autre “crypto-star”. Basé lui aussi sur le système du Blockchain, Ethereum se distingue de ce dernier par le fait qu’il ne s’agit pas que d’une cryptomonnaie mais d’une plateforme pour échanger des NFT et mettre…

  • elon musk nft
    Elon Musk refuse de vendre un de ses tweets 1 million de dollars

    Elon Musk a annoncé lundi 15 mars 2021 la vente d’un de ses tweets sur les NFT (actifs dérivés d’Ethereum) sous forme d’un NFT. Or dès le lendemain et après une offre de plus d’un million de dollars, le PDG…