Apple France condamné à verser près de 12,2 millions d’euros au fisc

Maj. le 31 mai 2017 à 9 h 04 min

Déjà condamné à verser près de 13 milliards d’euros à la Commission Européenne pour cause d’optimisation fiscale en Irlande (novembre 2016), Apple est de nouveaux au cœur de scandales financiers. Plus précisément, la filiale française de la marque à la pomme (celle détenant les Apple Stores), qui est violemment pointée du doigt par Berçy.

apple prison

Apple n’est visiblement pas très serein depuis la fin d’année 2016, moment à partir duquel ont débuté les doux scandales financiers. C’est même depuis cette date que la marque à la pomme est violemment pointée du doigt, soupçonnée d’avoir été aidée en s’implantant sur le sol Irlandais au niveau des impôts sur le bénéfice.

Un coup jugé comme non acceptable de la part de la Commission Européenne, plaçant ainsi Apple en redressement fiscal, estimé à près de 13 milliards d’euros. Et comme si cette affaire ne suffisait pas, voilà que le géant de la Silicon Valley voit à présent l’une de ses filiales françaises être dans le collimateur de Berçy.

La filiale française d’Apple devrait 12,2 millions d’euros au fisc

Déjà placée en redressement fiscal en novembre dernier avec son autre filiale (celle en charge du marketing des produits), estimé à près de 400 millions d’euros, la branche française d’Apple est de nouveau dans la tourmente. Celle en charge des boutiques Apple Stores en France est en effet dans le viseur de Berçy.

Selon une récente information émanant de BFM Business, la filiale tricolore de la marque à la pomme (Apple Retail France EURL) serait accusée de pratiques d’optimisations fiscales entre la période 2012 – 2014. Par conséquent, elle devrait verser pas moins de 12,2 millions d’euros au fisc français.

Le montant en question étant en réalité une provision d’Apple passée envers ses comptes en France. Ce qui vient une fois de plus ternir l’image de la marque à la pomme, à l’heure où celle-ci peine déjà à sortir la tête de l’eau tant elle est submergée par les dramas de ce genre. Un peu à la manière de Google et son redressement record en 2014 !

Á voir comment la situation va évoluer et si le fabricant du récent iPhone 7 parviendra ou non à se détacher de toutes ces affaires qui lui collent au train. C’est en tout cas et pour une sûr, un nouveau scandale qui risque sans l’ombre d’un doute de lui porter hautement préjudice.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
L’iPad Pro 2018 apparaît chez un fabricant de coques

L’iPad Pro 2018 commence à montrer ses lignes très épurées à quelques semaines de sa présentation. Jusqu’ici nous n’avions qu’une photo de piètre qualité d’un rendu sur un écran d’ordinateur. Mais les fabricants de coque commencent semble-t-il à recevoir des…