Apple accepte de payer 500 millions d’euros au fisc français

Apple et le fisc français ont signé un accord pour le paiement de 10 ans d’arriérés d’impôts. Après des mois de négociations, les deux entités se sont entendues sur un montant de 500 millions d’euros. L’année dernière, Amazon avait déjà dû payer 200 millions d’euros à la France pour cinq années d’exercice. Et une nouvelle taxe GAFA arrive pour cette année.

apple store

Après des mois de négociations, Apple et le fisc français ont signé un accord pour le paiement par la firme de Cupertino de 500 millions d’euros d’arriérés d’impôts sur dix ans, rapporte l’Express. Habitué comme tous les géants de la tech à pratiquer l’optimisation fiscale, Apple déclare la très grande majorité de ses revenus générés en France via sa filiale irlandaise, où la fiscalité est particulièrement faible.

Apple et le fisc trouvent un accord pour le paiement de 500 millions d’euros d’arriérés d’impôts

Cet accord confirme que la France pousse de plus en plus pour que les grands groupes américains payent leurs impôts en France. L’année dernière à la même période, Amazon acceptait de payer cinq ans d’arriérés impôts à la France, pour un montant de 200 millions d’euros. Ces derniers mois, on entend aussi beaucoup parler de la taxe GAFA qui rapporterait 500 millions d’euros à la France dès 2019, d’après Edouard Philippe. Des sommes encore bien faibles par rapport au chiffres d’affaires que ces entreprises réalisent dans l’hexagone, mais il y a tout de même du mieux.

Lire aussi : Google, Apple, Netflix, Amazon, Facebook : combien d’impôts payent les GAFA ?

Contactée par Le Figaro, la firme de Cupertino a réagi comme on la connaît bien : tout en langue de bois. « Nous sommes fiers de la contribution d’Apple à l’économie française notamment grâce aux centaines de milliers d'emplois liés à l’expansion de l’économie des applications iOS, nos centaines de fournisseurs et le renforcement de nos équipes sur le territoire […] Nous savons le rôle important que jouent les impôts dans la société et nous payons nos impôts dans tous les pays où nous opérons, en pleine conformité avec les lois et pratiques en vigueur au niveau local. En tant qu’entreprise multinationale, Apple est régulièrement audité par les autorités fiscales du monde entier. L’administration fiscale française a récemment conclu un audit pluriannuel sur les comptes français de la société et l’ajustement sera communiqué dans nos comptes publics », indique Apple. Une bien jolie manière de dire que le groupe a tenté de gruger le fisc, s’est fait rattraper par la patrouille et doit maintenant passer à la caisse.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !