Huawei hésite encore à porter Hongmeng OS sur ses prochains smartphones – visiblement dans l’espoir d’obtenir l’autorisation d’utiliser tout de même Android. Le président du conseil d’administration Liang Hua a affiché sa préférence pour Android sur le segment smartphones, dans la foulée de la publication d’un rapport Sustainability Report 2018. La firme préfère si possible n’utiliser Hongmeng OS que sur les objets connectés. 

huawei

« Nous n’avons pas encore décidé si nous devrions développer Hongmeng en un système d’exploitation pour smartphone« , a lancé Liang Hua, président de Huawei. Le responsable explique que Hongmeng OS « était » à l’origine destiné aux objets connectés, et que Google reste privilégié sur les smartphones. Mais ajoute immédiatement que cette position pourrait changer dans le cas où les Etats-Unis mettaient un terme à toute possibilité de collaboration entre Huawei et Google. Depuis plusieurs semaines, Huawei souffle le chaud et le froid sur son alternative à Android – comme pour mieux souligner qu’il n’y aura recours qu’en dernier lieu.

Android, Hongmeng OS… pour ses futurs smartphones, Huawei espère ne pas devoir trancher la question

La firme n’a en effet pas grand chose à gagner – si ce n’est son indépendance vis à vis des technologies américaines – à passer à un OS maison. D’abord l’écosystème Android, parce qu’il est quasi-hégémonique, est particulièrement attractif pour les utilisateurs. Ensuite, parce qu’avec un magasin d’applications alternatif, potentiellement bien moins fourni que celui de Google, l’utilité de ces smartphones pour l’utilisateur risque d’être comparativement moins élevée que chez la concurrence.

Lire également : Huawei, Android, ARM et Trump – le point sur la situation

Ces propos, Liang Hua les a prononcés dans la foulée de la publication de son Sustainability Report 2018 – un rapport que la firme publie pour la 11e année consécutive et qui décrit les stratégies de la firme dans les domaines économiques, environnementaux et sociaux. Forcément, le rapport était cette année particulièrement teinté par la situation inconfortable de la firme au niveau international. Liang Hua n’a d’ailleurs pas manqué de rappeler que les solutions Huawei « peuvent rendre les services numériques meilleur marché et également accessibles à tous, tout en contribuant au développement économique et social ».

Source : Huawei Central

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei assure qu’Harmony OS va rivaliser avec iOS d’ici 2 ans

Huawei estime qu’Harmony OS, son alternative maison à Android, sera aussi répandue qu’iOS dans les deux années à venir. Lors d’une interview, Ren Zhengfei, le fondateur du groupe chinois, a longuement évoqué l’avenir de son OS mobile maison.  Fin du mois de septembre,…

Huawei : Donald Trump accepte de lever une partie des sanctions

Donald Trump a finalement accepté de lever une partie des sanctions à l’encontre de Huawei. En marge d’un nouveau sommet entre Washington et Pékin, le président américain a décidé d’accorder des licences de vente à certaines sociétés américaines. Dans ces conditions, le…

Huawei promet que la 6G sera 100 fois plus rapide que la 5G

Huawei assure que le futur réseau 6G sera 100 fois plus rapide que la 5G, dont le déploiement en est encore à ses balbutiements. Lors d’une interview, Richard Yu, PDG de la division mobile de la firme, a pour la première fois…