Android Lollipop : Google cède face à la NSA et au FBI et retire le chiffrement par défaut

Maj. le 21 décembre 2018 à 15 h 55 min

Depuis les révélation d’Edward Snowden, la question de la vie privée sur nos smartphones est devenue primordiale. Les constructeurs renforcent leur sécurité et les géants Apple et Google ont mis en place des systèmes de chiffrement permettant de garder sa vie privée, privée.

Pour Apple il n’y avait aucune question à se poser sur la mise en place de ce chiffrement, puisque la marque est à l’origine du software et du hardware. En revanche, Google a dû activer ce chiffrement par défaut sur Android 5.0 Lollipop pour que tous les smartphones de tous les constructeurs en bénéficient.

android lollipop google chiffrement defaut nsa fbi

Dans un premier temps, la firme de Mountain View a annoncé que ce chiffrement serait donc activé par défaut. Et puis, c’est la catastrophe. Finalement, Google a changé d’avis et a décidé de laisser le choix aux constructeurs.

Le chiffrement n’est plus activé par défaut sur Android Lollipop, chaque marque choisira si oui ou non elle souhaite l’activer. C’est Ars Tecnica qui révèle cette information, qui, il faut bien l’avouer, est un vrai pas en arrière sur la question de la protection des données personnelles.

Evidemment, les constructeurs n’ont aucun intérêt à activer ce chiffrement, ils se priveraient d’informations importantes sur nos modes de vie et donc de consommation. Ainsi, Samsung n’a pas intégré cette sécurité dans ses Galaxy S6 et Galaxy S6 Edge.

Plusieurs possibilités : soit Google a fini par céder face à la pression des politiques, de la NSA, du FBI et de la police, soit ce chiffrement causait de sévères problèmes de performances. Cette dernière hypothèse est soutenue par Ars Tecnica mais soyons honnêtes, les deux hypothèses peuvent très bien être combinées.

En retirant le chiffrement par défaut, Google évite les problèmes de performances et calme le jeu avec les services de renseignement. Comme on dit, c’est tout bénef. Enfin pour Google, pas pour les utilisateurs.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
RCS : le remplaçant du SMS est criblé de failles de sécurité

Le RCS, le successeur du SMS, est truffé de failles de sécurité. D’après les chercheurs de Security Research Labs, l’implémentation du protocole Rich Communication Services par les opérateurs met en danger la vie privée de ses utilisateurs. En exploitant des brèches, un pirate…

Android : ce malware déguisé en Adblock va vous envahir de publicités

Un malware Android déguisé en Adblock cherche à envahir ses victimes de publicités intrusives, rapporte MalwareBytes. D’après les chercheurs, le virus se cache dans ces APK vérolés disponibles sur la toile. Une fois infiltré dans votre smartphone, il va multiplier…

Malware Android : désinstallez d’urgence ces 15 antivirus gratuits !

15 antivirus Android gratuits disponibles sur le Google Play Store cherchent à propager des malwares sur votre smartphone. D’après une enquête réalisée par VPN Pro, certaines des solutions antivirus les plus populaires sur Android demandent en effet une importante quantité de permissions sans raison apparente….

Android : un malware contamine 49 applications du Play Store

Android est la cible d’un nouveau malware publicitaire. Les chercheurs de TrendMicro ont repéré le logiciel malveillant dans le code de 49 applications disponibles sur le Google Play Store. Sans surprise, ce virus va afficher des publicités intrusives sur l’écran…

Android : un bug permet de pirater un smartphone grâce au NFC

Android est victime d’un grave bug, révèle Google. En exploitant une faille de sécurité présente dans Android Beam, un attaquant peut facilement pirater votre smartphone via la technologie NFC. Google vous invite donc à installer d’urgence le patch de sécurité…

Android : un malware invincible infecte 45 000 smartphones

Un nouveau malware Android vient d’être repéré par les chercheurs de Symantec. Baptisé Xhelper, ce dangereux Trojan est impossible à supprimer. Une fois effacé, le logiciel malveillant est en effet capable de se réinstaller à votre insu. Au cours des…