Amazon lance un défi à ses concurrents : augmentez les salaires !

Maj. le 12 avril 2019 à 18 h 35 min

Jeff Bezos, le PDG d’Amazon lance un défi à ses concurrents, celui d’augmenter les salaires comme il l’a fait il y a quelques mois. Ce défi s’apparente à une pique à l’endroit de son plus grand concurrent aux États-Unis dans la distribution : Wallmart. L’entreprise n’a d’ailleurs pas tardé à répondre : « Hey Amazon, et si vous commenciez à payer vos impôts ? ». 

Jeff bezos

Sortez les popcorns ! C’est le genre de guerre de communication qui nous amuse bien. Dans une lettre adressée aux actionnaires, le PDG d’Amazon met en avant ses efforts pour augmenter le salaire de ses employés. Le salaire minimum est en effet monté à 15 dollars de l’heure, ce qui correspond à une augmentation de 3 à 5 dollars selon les États. Dans cette même lettre, Jeff Bezos lance le défi à ses concurrents de la distribution de faire de même, voire plus histoire d’en faire une compétition. Il faut avouer qu’elle ne serait pas si mal pour les employés qui vont s’en frotter les mains.

Amazon invite ses concurrents à augmenter les salaires

« Nous avons toujours accordé des salaires qui nous permettaient de rester compétitifs. Mais nous avons décidé cette fois qu’il était à nous d’être à l’origine du changement » écrit le PDG d’Amazon dans sa lettre aux actionnaires.

« Aujourd’hui, je mets au défi nos principaux concurrents dans la distribution (vous vous reconnaîtrez !) de s’aligner sur nos avantages aux employés et notre salaire minimum de 15 dollars. Faites-le ! Allez même jusqu’à 16 dollars de l’heure et relancez la balle dans notre camp ensuite. C’est le genre de compétition qui profite à tout le monde ».

C’est un défi quelque peu étonnant pour Amazon dont les employés ont toujours dénoncé les conditions de travail infernales. Le géant du e-commerce veut aussi de devenir un acteur important de la distribution « physique », avec ses supermarchés Amazon Go sans caisse qui se créent de plus en plus aux États-Unis. Son premier concurrent n’est autre que Wallmart, le numéro 1 mondial de la grande distribution. L’entreprise n’a pas une très bonne réputation en ce qui concerne la rémunération de ses employés.

Elle n’a pas tardé à répondre : « Hey concurrents de la distribution (vous vous reconnaîtrez) et si vous commenciez à payer vos impôts ? », en référence aux récentes critiques contre Amazon qui ne paie pas d’impôt sur les bénéfices. Pendant ce temps, Jeff Bezos sort tout juste d’un divorce coûteux qui ne l'empêche pas de rester l’homme le plus riche du monde.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Voici le top 10 des pires mots de passe

Le top 10 des mots de passe les plus vulnérables au piratage a été dressé par une étude britannique. Pour mettre sur pied cette liste, le National cyber security centre (NCSC) s’est intéressé aux 100 000 mots de passe les plus…

Google accusé d’avoir saboté Firefox pendant des années

Google aurait-il saboté Firefox pour imposer son navigateur Chrome ? C’est en tout cas ce qu’affirme un ancien cadre de Mozilla. Selon lui, Google a délibérément laissé traîner des bugs qui affectaient spécifiquement Firefox dans ses services en ligne. Une…