Amazon : comment la firme décide de licencier un employé

Amazon est à nouveau au cœur d’une polémique liée aux conditions de travail dans ses entrepôts. L’entreprise scrute constamment les moindres faits et gestes de ses employés. Ça, on le savait déjà. Pour y arriver, elle utilise des logiciels spécifiques qui sont capables de décider tout seuls du licenciement d’un salarié.

Amazon employés

Le site The verge a mis la main sur des documents qui montrent comment Amazon surveille ses employés avec des systèmes spécialement conçus pour non seulement les épier, mais aussi évaluer leur productivité. Les employés sont constamment sous le contrôle de dispositifs automatiques qui « génèrent des messages d’alerte en cas d’arrêt de travail ou de baisse de productivité sans l’intervention d’un superviseur humain ».

Comment Amazon licencie les employés peu productifs

Les logiciels sont même capables de décider du licenciement d’un travailleur de manière automatique. Dans une lettre signée l’année dernière par un avocat Amazon, l’entreprise admet volontiers avoir licencié « des centaines » d'employés dans un seul entrepôt entre août 2017 et septembre 2018. Il leur était reproché de ne pas être assez productifs.

Toujours selon The Verge, les quotas de production ou le nombre de paquets scannés peuvent atteindre 100 unités par heure. Ces informations concordent avec le reportage d’un journaliste britannique qui a enquêté l’année dernière sur les conditions de travail dans les entrepôts d’Amazon.

Il décrit un cadre infernal, allant jusqu’à affirmer que de nombreux employés urinent dans des bouteilles plutôt que de prendre des pauses pour aller aux toilettes, par peur de ne pas tenir leurs objectifs.

Il y a quelques jours, Jeff Bezos invitait ses concurrents à augmenter les salaires de leurs employés comme Amazon l’avait fait il y a quelques mois en faisant passer le salaire minimum à 15 euros. Mais force est de constater que dans les entrepôts de l’entreprise, les conditions de travail sont toujours aussi exécrables.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Tesla : le prix de l’Autopilot augmentera le 1er novembre

Tesla augmente (encore) le prix de l’Autopilot. Le tarif de l’option conduite entièrement autonome va en effet augmenter de 1000 $ à partir du 1er novembre 2019. Cette nouvelle augmentation est due à la mise à jour V10 du logiciel…

Windows 10 : comment désactiver ou supprimer OneDrive

Depuis le lancement de Windows 10, Microsoft a fait le choix d’installer OneDrive sur l’ensemble de ses versions du système d’exploitation. L’application n’est pas nécessairement activée de base, mais elle est présente par défaut dans l’OS, quoi qu’il arrive. Mais…

PC : les ventes progressent malgré des ruptures de stock de CPU Intel

Le, marché du PC se porte étonnamment bien : les derniers chiffres Gartner du 3e trimestre 2019 révèlent qu’un million d’unités supplémentaires se sont écoulées d’une année sur l’autre. Les constructeurs ont pourtant dû faire face à des difficultés sur…

Amazon Music est désormais compatible avec l’Apple TV

Bonne nouvelle pour les détenteurs de l’Apple TV : il leur est désormais possible d’accéder au service de musique d’Amazon. Apple et Amazon, les deux géants de la tech, s’entendent de mieux en mieux, dirait-on. Décidément, on assiste à une…

5G : l’Europe craint une flambée du piratage et de l’espionnage

La 5G était au centre d’un nouveau rapport de la Commission Européenne visant à évaluer les risques en lien avec la technologie. Ils identifient une liste de défis sécuritaires pour mieux préparer l’arrivée de la technologie. Selon eux, les points…