Air France : les passagers mis sur écoute par les espions américains et britanniques

Les dossiers extraits par Edward Snowden auprès de la NSA continuent de dévoiler des vérités sordides de notre monde. Nous apprenons aujourd’hui que les services secrets américains et britanniques ont la capacité d’intercepter les communications téléphoniques, voir même les codes secrets, des téléphones à bord des vols d’Air France et d’autres compagnies.

L’avion n’a jamais vraiment été le moyen de transport favori des français, qui préféreront culturellement le train quand les américains se doivent de l’utiliser presque tous les jours à la vue de la taille du pays.

On a tendance à avoir peur de celui-ci. Des turbulences à des dizaines de milliers de mètres du sol n’ont jamais quelque chose de très rassurant, particulièrement lorsque l’on se biberonne aux films d’action américains.

Mais qui l’eut cru ? La véritable frayeur que nous aurions dû ressentir le début aurait dû être pour notre vie privée. Les fichiers d’Edward Snowden continuent de livrer des informations capitales concernant l’espionnage des services secrets américains, comme le révèle aujourd’hui Le Monde. Un dossier que nous vous invitons à lire en long et en large.

En effet, les services secrets américains et britanniques ont profité de la possibilité pour les passagers d’utiliser leur smartphone en vol afin d’intercepter la moindre de leur communication. Leur cible première ne fut autre que la compagnie Air France, vue comme un risque majeur pour les intérêts et le territoire américain. La compagnie Air Mexico a également été ciblée, entre de nombreux autres.

Bien que les seules bombes trouvées en avion ces derniers temps soient en réalité des Galaxy Note 7, cela n’a pas empêché ces services de mettre en place des stations d’interception au sol, relayé par un satellite, afin de mettre en place une surveillance incroyable de la population.

Appels, SMS, mail ne sont pas les seuls concernés puisque les attaquants sont également capables de forcer à distance le redémarrage d’un appareil afin d’en acquérir le code de sécurité. Bref, il semble que les pires pirates du monde libre proviennent finalement… des gouvernements le composant. A méditer.

Auroragold : comment la NSA espionne vos téléphones depuis 2011 !

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
VLC et MPlayer : pas de faille de sécurité finalement

Mise à jour du 22/10/2018 à 15h45: Ross Fynalson de Live Networks a envoyé un email à nos confrères de « Hackead », la vulnérabilité «n’affecte ni VLC, ni MPlayer, car ils n’utilisent LIVE555 que pour mettre en œuvre un RTSP (protocole…