5G : si la France veut rattraper son retard, il faudra investir 35 milliards d’euros

Maj. le 10 avril 2016 à 19 h 12 min

La 5G remplit de plus en plus nos colonnes et le web. Et pour cause, le prochain réseau télécom doit se développer, malgré le constat d’un retard de la France en particulier, et de l’Europe en général.

5g france

Si l’Europe était bien placée dans la course à la 2G et la 3G, elle se retrouve, crise oblige, derrière l’Asie concernant la 4G. La chose est également valable pour la France, qui commence à peine à déployer la 4G+ dans quelques villes.

Pourtant, le marché asiatique est déjà en train de préparer son coup. Samsung fait déjà des essais assez concluants en ayant atteint 1 Giga par seconde dans une voiture en mouvement. Bien que le standard ne soit pas encore défini, l’agitation est là et le réseau se prépare.

Par ailleurs, la date donnée généralement pour l’avènement de la 4G est 2020, mais nous apprenions hier que Huawei comptait développer le standard pour la coupe du monde 2018 en Russie.

Ainsi, pour Michel Combes, patron d’Alcatel-Lucens, l’Europe doit se montrer active pour ne pas être encore coiffée au poteau. Et pour une telle chose, il faudrait que des centaines de milliards d’euros d’investissements soient faits. Pour qu’une telle chose soit possible, la Commission européenne aura un rôle prépondérant, devant absolument mettre en place une réglementation facilitant ces investissements.

5g france annee

Au-delà de la course au meilleur, relevant de la concurrence inter-pays, voir inter-continents, l’arrivée de la 5G est importante car les appareils connectés se multipliant pour chaque individu, il faudra un réseau supérieur pour éviter la saturation. Ainsi, pour que l’augmentation continuelle du trafic puisse être absorbée d’ici 2020, année supposée qui verra arriver la 5G, il faudra que 35 milliards d’euros soient investis juste pour la France

En cette période d’austérité, une analyse de surface pourrait laisser croire que l’enjeu est peut-être anecdotique, mais il s’agit évidemment d’investissements purs, par ailleurs faits entre autres par des acteurs non étatiques, et favorisant différents marchés, générant ainsi de la croissance.

Bien sûr, accéder à un réseau n’est pas suffisant et il faudrait par ailleurs homogénéiser les cartes pour faire cesser la situation actuelle où seules une poignée de villes accèdent aux derniers réseaux, mais ça, c’est encore un autre débat.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
TF1 rachète Doctissimo, c’est officiel

TF1 rachète Doctissimo à Lagardère c’est désormais officiel. Le site aux 40 millions de visites par mois va renforcer la notoriété de la chaîne de TV sur le web. Le montant de l’acquisition n’a pas été communiqué par le géant….