En 2016, vos smartphones se rechargeront tout seuls ! Ou presque

Vous voulez de la révolution dans le monde des smartphones ? En voici une. Une vraie. Une qui pourrait bien changer votre quotidien. Un chercheur coréen, Byung Jin Cho, a été primé hier au grand prix du Forum Netexplo à l’UNESCO à Paris pour une invention qui changera notre quotidien.

Il s’agit d’une interface permettant de recharger tous nos appareils mobiles grâce à la chaleur de notre corps. L’autonomie de nos appareils pourrait donc être en quelque sorte illimitée. Incroyable.

smartphone autonomie illimitée

Rendons d’abord à César ce qui appartient à César. Cette invention est l’oeuvre du professeur Byung Jin Cho de l’Institut Supérieur Coréen de Sciences et de Technologie KAIST. Elle s’appelle, Wearable Thermo-Element.

Le principe de cette technologie révolutionnaire est étonnamment simple : c’est une interface souple (pour le moment de la taille d’un pansement) qui transforme en énergie électrique la chaleur dégagée par le corps.

Ainsi, selon le professeur, il sera possible grâce au Wearable Thermos-Element de recharger tout type d’appareil mobile grâce à la chaleur de notre corps. On pense évidemment aux « wearables » comme les montres connectées ou les bracelets mais pas uniquement.

Les smartphones sont aussi concernés ou des appareils médicaux comme les pacemakers par exemple. En fait tous les appareils mobiles qui font ou feront partie de notre quotidien pourront en profiter.

En clair, grâce à cette technologie, plus besoin de s’inquiéter de savoir si nos appareils ont assez d’autonomie avant de partir quelque part. Pas besoin de transporter 300 chargeurs différents dès que l’on sort de chez soi. Bref, le rêve de tout bon geek (mais pas seulement) : des appareils totalement autonomes.

Et la bonne nouvelle c’est qu’il ne nous resterait plus longtemps à attendre. Selon l’inventeur lui-même, la production de masse serait possible dès l’année prochaine, en 2016 donc. Dans un an, les questions d’autonomie de nos appareils mobiles pourraient ne plus nous hanter.

Comme quoi, les meilleures inventions ne sont pas toujours l’oeuvre des géants du secteur. Et comme une vidéo vaut mieux qu’un long discours, on vous laisse découvrir le Wearable Thermos-Element en images (en bonus une interview de son inventeur).

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Redmi K20 Pro : un haut de gamme à moins de 350 € ?

Redmi dévoilera une nouvelle gamme de smartphones le 28 mai prochain. Elle sera composée de deux modèles : un Redmi K20 standard, mais aussi un Remi K20 Pro. Ce sont les premiers smartphones de la marque à embarquer un processeur…

Huawei est prêt à remplacer Android et Windows dès 2019

Malgré les pressions venant de toutes parts, Huawei continue d’afficher sa détermination à sortir de son isolement. Richard Yu, le responsable de la division mobile du groupe chinois à confirmé que ses alternatives à Android et Windows pourraient être lancées…

Realme 3 Pro officiel : une fiche technique canon pour 199 euros

Le lancement du Realme 3 Pro est désormais officiel en France. Le smartphone de l’ancienne filiale de Oppo débarque sur un segment où Xiaomi et Honor sont déjà bien installés, mais son rapport qualité-prix devrait en convaincre plus d’un de…

Affaire Huawei : pourquoi ARM a cédé face à la Maison Blanche ?

L’affaire Huawei a pris un nouveau tournant avec la défection d’ARM – l’entreprise conçoit l’architecture et les coeurs qui sont utilisés par l’ensemble des fondeurs du marché, dont HiSilicon (filiale de Huawei), MediaTek, Apple, Qualcomm ou encore Samsung. Or ARM…

Huawei : TSMC n’abandonne pas la firme chinoise

Huawei a enfin droit à une bonne nouvelle. Le fondeur TSMC a en effet décidé de ne pas abandonner le constructeur chinois. Contrairement à Panasonic, ARM ou Toshiba, l’entreprise taïwanaise continuera de fournir des composants à Huawei malgré le décret…

Huawei : Panasonic refuse aussi de fournir le constructeur

Huawei essuie un nouveau revers. Panasonic, le géant japonais de l’électronique, refuse maintenant de fournir ses composants au constructeur chinois. Apparement, certains produits élaborés par la firme reposent sur des technologies américaines. Comme ARM avant lui, Panasonic est donc contraint de plier…