2 millions d’euros investis par l’UE pour le logiciel libre et la sécurité informatique

L’Union Européenne prépare son budget pour l’année 2017, et a décidé de dépenser près de 2 millions d’euros afin d’améliorer son parc informatique. Le tout servira à soutenir le développement des logiciels libres utilisés par l’institution, tout autant que de créer un programme de recherche de bug à l’image des plus grandes entreprises du web.

union-europeenne-securite

L’Union Européenne a elle aussi son mot à dire sur l’évolution technologique pour les pays d’Europe, en régulant notamment les plans d’investissement des télécoms et les budgets alloués des Etats sur ce plan bien précis.

Ce qui ne veut pas dire pour autant qu’elle ne légifère pas, ce qu’on a bien vu du côté de Google qui risque une amende de 6,7 milliards d’euros pour abus de position dominante dans le mobile. Bref, l’Union Européenne touche à tout.

Mais pour réussir cela, l’autorité a besoin d’une infrastructure forte et de matériel performant. C’est pourquoi aujourd’hui, celle-ci a voté l’allocation d’un budget de 1,9 million d’euros au profit du logiciel libre et de la sécurité informatique de son parc pour 2017.

Elle va ainsi pousser à l’adoption des logiciels libres dans ses infrastructures aussi bien que les administrations européennes, et aidera financièrement leur développement. Qui plus est, un programme de recherche de bug rémunéré sera développé autour de ces logiciels.

A l’égal de Google et de nombreuses compagnies, ce programme permettra aux experts de la sécurité et pirates dits « white hat » de trouver les bugs et failles de son système afin d'empocher une belle somme. De quoi motiver les curieux aussi bien que les professionnels, tout autant que pousser à la détection et correction de bugs.

Une décision qui risque toutefois de titiller en France, où le gouvernement a signé un accord controversé avec Microsoft pour utiliser sa suite logicielle. Espérons donc que l’Union Européenne saura véritablement pousser l’adoption du logiciel libre au sein des administrations européennes grâce à ce nouveau budget.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei : ses équipements réseau sont vulnérables au piratage, selon une étude

Les équipements réseau conçus par Huawei sont plus vulnérables au piratage que celles de firmes concurrentes, affirme une étude de Finite State, une entreprise de cybersécurité américaine. Plus de la moitié des appareils de télécommunications élaborés par le groupe chinois contiendraient une porte…

Huawei reste le leader de la 5G malgré le décret de Donald Trump

Huawei demeure le leader de la 5G en dépit des sanctions du gouvernement Trump. Banni du marché américain, le groupe chinois est malgré tout parvenu à obtenir jusqu’à 50 contrats commerciaux dans le monde. Loin de se laisser abattre, Huawei a…

Un Raspberry Pi à 30 euros a permis de pirater la Nasa

Un Raspberry Pi, un mini-ordinateur vendu aux alentours de 30€, a permis de pirater la Nasa. En avril 2018, des pirates sont en effet parvenus à pénétrer dans le réseau de l’agence spatiale pour voler des données concernant de futures missions sur…