ZTE s’excuse d’avoir payé l’amende au « prix désastreux » de 1,7 milliard de dollars aux Etats-Unis

Mise à jour du 08/06/2018 à 14h40 : comme le révèle Reuters “dans une note adressée au personnel vendredi, le président de ZTE, Yin Yimin, a présenté ses excuses aux employés, clients, actionnaires et partenaires commerciaux et a déclaré que le constructeur chercherait à tirer des leçons de ses erreurs”. Le président de ZTE ajoute que l’incident a été causé par des mauvaises décisions de quelques dirigeants et employés de la société. Un salarié de ZTE a également déclaré « payer l’amende n’est pas un problème, la véritable difficulté réside dans l’avenir et les affaires futures, surtout à l’étranger, la confiance du marché est perdue ».

Les États-Unis lèvent les sanctions contre ZTE, le constructeur de smartphones chinois, il est question d’un paiement d’une amende de 1,7 milliard de dollars au total. Une équipe de conformité sera également désignée par les États-Unis pendant une période de 10 ans, dans le but de s’assurer que le constructeur ne vendra plus de produits à des pays sous le coup d’un embargo. Le constructeur sera à nouveau en mesure de racheter des composants auprès des fournisseurs américains.

zte sanctions
Illustration : notre prise en main du ZTE Axon M

Selon le site d’actualités Tech The Verge, ZTE sera à nouveau en mesure de revendre des smartphones suite à un accord trouvé avec le Département du Commerce des États-Unis. Comme prévu, ZTE écope d’une amende de 1,3 milliard de dollars et devra également remettre une somme supplémentaire de 400 millions de dollars au gouvernement américain. La sanction financière est particulièrement lourde. Pour mémoire, ZTE s’est rendu coupable de violation d’un embargo en revendant des produits à la Corée du Nord et l’Iran. Le constructeur ne pouvait plus acheter de composants américains pendant une durée de 7 ans suite à cette affaire.

ZTE officiellement sauvé par les États-Unis

Ce n’est pas tout, nos confrères signalent qu’une équipe de « conformité » sera désignée par les États-Unis pour intégrer ZTE pendant une période de 10 ans. Celle-ci sera chargée de veiller à ce que le constructeur chinois ne viole plus aucun embargo à l’avenir. Ensuite, des changements seront opérés à la direction de l’entreprise et ZTE a 30 jours pour désigner de nouveaux responsables. Le Département du Commerce américain précise que c’est la première fois que des mesures aussi strictes sont prises à l’encontre d’une société.

Le président américain s’est beaucoup investi personnellement dans cette affaire. Donald Trump aurait reçu indirectement 500 millions de dollars de la Chine avant de décider de sauver le constructeur. Il est question de la construction d’un énorme parc d’attractions près de Jakarta, en Indonésie. Ce projet porte sur l’implantation d’hôtels, de résidences, etc… Les sociétés du président ont beaucoup à gagner dans cette affaire. Sans oublier que le plan de sauvetage de ZTE décidé par Donald Trump a été annoncé seulement trois jours plus tard.

Dans tous les cas, ZTE va à nouveau pouvoir se procurer des composants américains, dont les fameux SoC de Qualcomm et revendre ses smartphones. Partagez votre opinion dans les commentaires concernant l’issue de cette affaire avec la communauté du site.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
ZTE arrête de vendre ses smartphones, c’est officiel !

ZTE ne vendra plus de smartphones, c’est la conséquence de l’interdiction imposée par les autorités américaines concernant l’achat de composants américains. Les usines de productions sont à l’arrêt et les boutiques vendent désormais les derniers stocks d’appareils estampillés ZTE. La…