Zones blanches : le Sénat oblige les opérateurs à couvrir toute la France en 3G et 4G d’ici 2017 !

Maj. le 7 mars 2018 à 11 h 48 min

Nous vous en avons parlé à plusieurs reprises, le gouvernement a entamé une vraie croisade pour que tout le territoire soit couvert en 3G et 4G. Manuel Valls l’avait promis, le Sénat vient de le voter. D’ici 2017, les opérateurs devront avoir fait les investissements nécessaires pour mettre fin aux zones blanches.

zones blanches fin 2017 vote senat

C’est l’un des amendements de la loi Macron : la fin des zones blanches. Pour ceux qui ne le sauraient pas, les zones blanches sont les zones géographiques non couvertes par le réseau mobile.

Le gouvernement, par la voix du Premier Ministre Manuel Valls, a estimé qu’il était inadmissible que dans les zones rurales, les utilisateurs n’aient parfois aucun accès au réseau. Le texte a été présenté au Sénat, qui a voté à l’unanimité la fin des zones blanches pour mi-2017 en 3G et 4G.

(Cet amendement permettra) de couvrir d’ici la mi-2017 l’ensemble des centres-bourgs non couverts, c’est-à-dire 170 pour la 2G et environ 2.600 pour la 3G ou 4G (…) Au-delà des centres-bourgs, les zones qui restent blanches et sont imparfaitement mesurées, pourront faire l’objet d’une demande devant un guichet, que l’Etat organise, de l’ensemble des collectivités territoriales concernées. – Emmanuel Macron, Ministre de l’Economie –

Ainsi les opérateurs devront avant mi-2017 effectuer les aménagements nécessaires pour que les 2770 communes non couvertes en 2G, 3G ou 4G le soient. Il sera aussi possible de demander à l’Etat d’aménager les infrastructures dans les communes situées en zones blanches mais imparfaitement mesurées.

Ce sera une obligation, les opérateurs qui contreviendront pourront être sanctionnés par l’Arcep (l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes), ce n’était pas le cas jusqu’à aujourd’hui. – Emmanuel Macron, Ministre de l’Economie –

Le Ministère prévient, si les opérateurs ne jouent pas le jeu, ils pourront être sanctionnés par l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, l’Arcep. Orange, Free, SFR et Bouygues Telecom ont donc tout intérêt à se mettre au travail.

(Le financement) c’est d’abord celui des opérateurs, l’entretien ce sont les opérateurs. Les financements complémentaires pour les zones blanches hors centre-bourg, l’Etat les cofinancera avec les collectivités territoriales. – Emmanuel Macron, Ministre de l’Economie –

Pour la question du financement, le gouvernement assure que ce sont les opérateurs qui devront prendre en charge les investissements pour les 2770 communes concernées. Pour ce qui est des autres communes, imparfaitement mesurées, l’Etat leur donnera un coup de pouce avec les collectivités territoriales.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !