Zones blanches : Orange et SFR sont sous la menace de sanctions

L’ARCEP vient de publier les résultats de son observatoire sur les zones blanches en France. Il semblerait que Orange et SFR ne respectent pas leurs engagements malgré la mise en demeure en juillet 2015. 

Mettre fin aux zones blanches, voilà quelque chose qui tient à coeur au gouvernement. Début 2015 un pacte a été signé avec les opérateurs pour mettre fin à ces zones à faible densité de population qui ne sont pas ou très mal couvertes par le réseau. Ainsi dès fin 2016 toutes les zones blanches devront être couvertes en 2G et d’ici mi-2017 en 3G.

Il faut savoir que les centres-bourgs ne représentent que 1% de la population ce qui explique peut être la réticence des opérateurs à mettre en place une couverture suffisante, néanmoins avec le gouvernement qui se montre ferme, les opérateurs semblent un peu plus coopératifs. Ainsi selon le rapport 91% des centres-bourgs sont actuellement couverts en 2G, d’ici la fin de l’année cela devra être 100%, et 51% sont couverts en 3G, d’ici le 30 juin 2016 ce chiffre devra être de 100% également.

Cependant « Les trois opérateurs Bouygues Telecom, Orange et SFR avaient été mis en demeure, en juillet 2015, de déployer la 2G respectivement dans 17, 8 et 53 centres-bourgs avant le 1er janvier 2016 » explique dans son rapport l’ARCEP.

Bouygues a respecté son engagement, mais pas Orange et SFR. Et au 1er janvier, il restait à Orange 5 centres-bourgs à couvrir (sur 8) et 47 pour SFR (sur 53), l’opérateur au carré rouge n’aurait donc couvert que 6 centres-bourgs sur les 53 à sa charge, ça fait peu. C’est pourquoi l’ARCEP envisage des sanctions contres ces deux opérateurs, naturellement les sanctions devraient être plus sévère envers SFR.

Rappelons que Free n’a rejoint le programme de couverture de zones blanches qu’en 2016 et attend actuellement la mise à disposition des premiers pylônes, qui doivent être financés par les pouvoirs publics.

 

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • iAndroid

    Même si ces centre-bourgs seront couverts on n’est pas près d’avoir un territoire 100% couvert.
    C’est là qu’il serait intéressant que les opérateurs mutualisent leurs moyens et se répartissent la couverture du territoire pour qu’on ait enfin du réseau dans les forêts, les zones peu peuplées, etc.

  • Aldwyr

    Pour orange, franchement, il plie l’affaire avant la fin de l’année facilement.
    Moins 1 centre à couvrir par mois. Facile. ^^’
    SFR… No comment.
    C’est cet opérateur qui semble être de plus en plus désigner pour mourir.

    • iAndroid

      Drahi ne va pas laisser mourir SFR. Bouygues fait le plein de clients, mais Bouygues PERD toujours de l’argent dans sa branche télécoms.
      Je ne serais pas surpris que SFR rachète Bouygues après l’échec d’Orange.

      • Aldwyr

        Eu… Bouygues perd de l’argent, certes, mais ils en perdent de moins en moins. Signe que cela s’améliore.
        SFR, ils perdent de l’argent ET des Clients et là situations s’aggrave au fur et à mesure.
        Ils reçoivent le plus de plainte client, ils sont à la ramasse au niveau du déploiement, ils sont attaqué de toute part pour leur pub mensongère concernant leur « Fibre ».

        Ils sont endetté jusqu’au bout des cheveux et n’arrête pas d’augmenter leur tarif sans raison valable et on des pratique commercial tout simplement degueulasse.

        Bouygues a juste à attendre que SFR meurt. Ils ont encore des réserves d’argent pour tenir d’ici la.^^’
        (Mais SFR ne pourra jamais racheter Bouygues, ils sont largement trop endetté et dans la merde, Bouygues aurait du racheter SFR au moment où SFR était à vendre… Mais ils ont échoué).

    • jeknoz

      Je suis d’accord avec toi, mais il faut absolument qu’ils restent en vie, on a besoin de cette concurrence !