Zone Téléchargement de retour : pourquoi la gendarmerie n’a pas pu le fermer ?

Zone Téléchargement faisait son grand retour sur la toile moins de 24 heures après sa fermeture. Un retour qu’on a tous remarqué tant il était inattendu. Comment le plus gros site de piratage français a-t-il pu revenir alors que la plus tard qu’hier, la Gendarmerie Nationale se félicitait de sa fermeture ? Nous avons un début d’explication.

zone telechargement

Hier en fin de journée, la Gendarmerie Nationale annonçait sur Twitter la fermeture du site Zone Téléchargement. Pourtant aujourd’hui en début d’après midi, il était déjà de retour. Il faut dire que depuis la fermeture du site, les équipes n’ont pas chômé. Et aujourd’hui, vers 13 heures, le miracle se produisait. Zone Téléchargement était de retour !

Comment un site de piratage fermé il y a moins de 24 heures par la Gendarmerie Nationale a-t-il pu revenir si rapidement sur le web ? Et bien la réponse est très simple. En dépit de sa nature, Zone Téléchargement n’héberge aucun fichier, il ne propose que des liens de redirection vers des plateformes de téléchargement. En outre, l’adresse du site n’ayant pas été affectée, une simple copie permet de le remettre en ligne.

Comme l’ont explique hier, les administrateurs du site, via Twitter :

« Zone-Telechargement n’est pas un hébergeur mais un site de partage avec des liens directs.. Hadopi ne nous concerne pas »

Notez tout de même que bien que le site soit de retour, le service ne fonctionne plus. En l’absence de DL-Protect, il n’est plus possible de télécharger le moindre fichier. Toutefois, il suffirait qu’il soit remis en service pour que ça reparte de plus belle.

Hier, sept personnes ont été interpellées et trois ont été placées en garde à vue, toutefois, tous les membres de l’équipe n’ont pas été arrêtés, comme le prouve cette remise en ligne. Selon la loi, ils risquent jusqu’à trois ans de prison et 300 000 euros d’amende pour contrefaçon et jusqu’à 7 ans de prison et 750 000 euros d’amende en cas de contrefaçon en bande organisée.

Reste maintenant à savoir de quelle façon évoluera ce bras de fer entre Zone Téléchargement et les autorités. Fin mai, l’administrateur du site de téléchargement illégal Planet Series était arrêté suite à une plainte déposée fin 2015. Aux dernières nouvelles, il risque jusqu’à 5 ans de prison et 500 000 euros d’amende. L’an dernier, aux USA, l’administrateur de deux sites de téléchargement illégal a, quant à lui, été condamné à 3 ans de prison ferme et 96 000 dollars de dommages et intérêts.

Zone Téléchargement : tout comprendre sur sa fermeture et son retour en 6 questions

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !