Zetta : la fausse marque qui faisait passer les smartphones Xiaomi pour les siens

La marque espagnole Zetta commercialise des smartphones offrant un rapport qualité prix intéressant qui ressemblent étrangement à ceux de Xiaomi. Et pour cause puisqu’en réalité, il s’agit des siens. Une supercherie qui vient tout juste d’être découverte après que plusieurs utilisateurs se soient rendus compte que la société collait son logo par dessus celui du constructeur chinois.

Tout a commencé en 2015 lorsque la société Zetta s’est lancée avec pour ambition d’offrir une alternative locale à l’iPhone. Au bout de quelques semaines, elle avait déjà vendu 1200 smartphones et en octobre 2016, ses produits étaient présents dans environ 80 boutiques. Il y a une petite semaine, le président de la société déclarait dans une interview qu’il était heureux de proposer des smartphones fabriqués en Espagne.

Jusque là, tout allait bien si ce n’est qu’au fur et à mesure que la société se faisait connaître, la ressemblance entre les smartphones Zetta et ceux de Xiaomi a rapidement été mise en évidence. Peu après, un utilisateur curieux avait alors l’idée d’arracher l’étiquette collée derrière la batterie de son smartphone.

Il y a alors découvert le logo de Xiaomi et un numéro de série correspondant à celui d’un des smartphones de la société. A partir de là, la presse a rapidement fait le rapprochement. Prenez la gamme Conquistador, par exemple, celle-ci se compose de quatre modèles qui ne sont autres que les Xiaomi Hongmi, Redmi Note 2, Note 2 Prime et le Xiaomi Redmi 2 qui fut l’un des grands succès de l’année dernière.

Pour mieux maquiller les smartphones du chinois, la société collait un sticker derrière la batterie du téléphone et apposait son logo au dessus de celui de Xiaomi. Elle installait ensuite CyanogenMod afin de faire disparaître toute trace de l’origine réelle de l’appareil et le tout était facturé environ 100 euros de plus que le prix initial.

Si encore Xiaomi qui projette de s’étendre à l’international avait été au courant et avait passé un accord avec la firme pour proposer ses smartphones en marque blanche comme le font certains constructeurs comme ZTE, ça n’aurait pas posé problème. Mais là, le hic, c’est que non seulement le constructeur chinois n’était pas au courant puisque la supercherie a été faite dans son dos et, en plus, Zetta faisait croire à ses consommateurs que les smartphones en question étaient fabriqués en Espagne.

Jusqu’à hier, la société avait décidé de garder le silence mais voilà qu’elle vient de publier un communiqué de presse dans lequel elle précise qu’elle n’a rien fait de mal et insiste sur le fait qu’il s’agit d’une petite structure composée de seulement 7 employés. De son côté, l’association locale de consommateur FACUA demande à ce que les acheteurs soient remboursés.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Thanok #DansLeDésert

    Donc Zetta facture un Xiaomi 100€ de plus avec CyanogenMod… S’il y a un SAV sur place, ça peut être tentant, non ?

    • Angelneo

      le hic n’est pas de rebadger mais c surtout l’absence d’accord… Quant au SAV, j’ai un doute.

      • doggy310

        Et le faux made in spain aussi ^^

    • teddy

      un redmi 2 a 190e c’est un peu cher meme avec sav

  • Angelneo

    ah ouais pas mal :|

    C courant le rebadge mais avec accord sauf que la …

  • Kevin B.

    Vous venez de découvrir les contrefaçons ?
    Wouah… Vous êtes vraiment enfermés dans votre grotte en fait :o

  • Skwo

    les espagnoles qui copient les chinois… le monde par en cou*lle

  • so

    Déjà rien que leur logo me fait pensé à celui d’Apple aucune créativité cette marque, il doit pas y avoir beaucoups d’intelligents dans cette boîte

  • ouiss-ks

    Une grande première, les chinois se font copier dessus!!!