Yahoo : les données de 500 millions d’utilisateurs ont été piratées

Yahoo a confirmé ce matin une nouvelle faisant froid dans le dos : suite à un piratage, ce sont 500 millions de comptes utilisateurs qui se retrouvent désormais dans la nature ainsi que leurs données associées. Un énorme coup dur pour la vie privée de ces personnes, qui devraient désormais changer les mots de passe de chaque site d’importance qu’ils visitent sous peine de plus de problèmes.

La sécurité sur le net est devenue primordiale, et pour cause : plus le temps passe, et plus nos comptes renferment des informations de plus en plus précises sur notre vie privée. Et si un site tombe… tous nos autres comptes sont généralement compromis, du fait de la propension des gens à utiliser un mot de passe global.

Hier soir, le site Re/Code avançait que 500 millions de comptes Yahoo avaient été piratés, laissant dans la nature les pseudonymes, mails et mots de passe de nombreux utilisateurs innocents. Aujourd’hui, l’entreprise a confirmé ces informations.

Ceux-ci ont en effet déclaré dans un communiqué de presse : « Nous avons vérifié que des informations de nos utilisateurs ont été dérobées fin 2014« . Evidemment, c’était bien le cas. Ils avancent toutefois que ce piratage est lié à une entité poussée par un Etat du monde.

Ils précisent : « Les informations dérobées peuvent être des noms, des emails, des numéros de téléphone, des dates de naissance, des mots de passe hachés, des questions de sécurité et leur réponse » mais que « L’enquête ne prouve pas que des mots de passe en clair ou des informations bancaires auraient été compromises« .

Cela fait suite à un autre piratage de Google, Microsoft et Yahoo ayant laissé 200 millions de comptes dans la nature. A croire qu’il s’agit d’une des cibles préférées des pirates.

Nous ne vous conseillerons que de vous empresser à changer vos mots de passe sur le site, et d’autres sites si vous l’utilisiez également autre part. En effet, la dernière fois que le développeur s’est fait avoir, il a préféré le nier à demi-mot pour le plus grand bonheur du pirate responsable. Pas de quoi se sentir rassuré quant à ce nouveau vol.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • bibousiq

    Je ne comprends pas comment ça se fait que tous ces piratages n’aient pas été révélés au moment de leur commission.

    • Salva

      C’est clair, 2 ans après, t’a le temps de te faire pirater bien comme il faut.