Xiaomi pourrait valoir autant que Facebook en 2012 lors de son introduction en bourse !

Xiaomi a déposé jeudi 3 mai une demande d’introduction en bourse à la bourse de Hong-Kong : une introduction qui pourrait porter la capitalisation de la firme Chinoise à 100 milliards de dollars, soit pratiquement autant que Facebook lors de son introduction en bourse en 2012. Xiaomi deviendra ainsi la 4e entreprise chinoise à atteindre une telle valorisation, si bien que l’on commence à parler des BATX, l’équivalent des GAFA américains. 

xiaomi lei jun

Dans une interview Lei Jun, le fondateur de Xiaomi, affirmait que son entreprise ne serait pas introduite en bourse avant 2025. Mais la forte croissance du groupe a poussé l’entreprise à avancer son agenda de quelques années. Xiaomi a ainsi déposé officiellement une demande d’introduction à la bourse de Hong Kong. L’IPO vise à générer quelques 10 milliards de dollars, ce qui porterait la capitalisation de Xiaomi à 100 milliards. Une somme du niveau de la capitalisation de Facebook lors de son introduction en bourse en 2012 (Facebook était alors valorisé à 104 milliards de dollars).

Xiaomi : une capitalisation pratiquement identique à celle de Facebook en 2012 suite à son introduction en bourse

Xiaomi a tendance à évoquer les smartphones, et c’est légitime, puisque l’on parle de ce qui est devenu en peu de temps le 4e mondial du secteur, derrière Samsung, Apple et Huawei. Un podium au sein duquel la firme a réussi à dégager une part de marché de 6,9%. En 2017, Xiaomi a vendu pas moins de 92 millions de smartphones. Mais Xiaomi vend aussi une large gamme de produits qui n’ont pas forcément de rapports les uns avec les autres : des appareils de cuisson du riz, aux trottinettes, en passant par le streaming et les services financiers. Le groupe réduit ses marges au maximum pour pousser sa croissance.

Et fait l’essentiel de ses bénéfices sur les services, comme Amazon. Les dirigeants de la firme font de moins de 5% de marges après impôts une véritable ligne rouge. Le groupe est en pleine phase d’expansion mondiale, avec une arrivée en France à la fin du mois. Dans d’autres marchés comme l’Inde, Xiaomi est rapidement devenu numéro 1 devant Samsung et Apple. L’introduction en bourse devrait permettre à Xiaomi de conquérir d’autres marchés comme celui des enceintes connectées ou de l’intelligence artificielle. Mais aussi pour développer de nouveaux smartphones et des téléviseurs.

Néanmoins ces succès cachent également un modèle économique en flux tendu, parfois fragile. Xiaomi a ainsi réalisé une perte nette équivalente à 5,7 milliards d’euros sur l’année 2017 après un léger profit de 65 millions d’euros en 2016. En outre, Xiaomi forme désormais avec Baidu, Alibaba et Tencent un véritable pendant chinois aux GAFA ou GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft) américains. Ces entreprises puissantes devenues des marques mondiales extrêmement influentes. Un BATX avec lequel il faudra compter dans les prochaines années.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Netflix pèse désormais plus lourd que Disney !

Netflix a dépassé Disney en termes de capitalisation boursière ce 24 mai 2018. Comme le symbole d’une nouvelle ère et d’un changement de nos modes de consommation audiovisuelle, la plateforme de SVOD vaut désormais plus que le grand tenor du…