Xiaomi : « nous travaillons très dur pour proposer nos produits partout dans le monde »

Maj. le 15 avril 2016 à 12 h 34 min

Xiaomi n’est (presque) plus à présenter. Le géant du smartphone chinois a explosé en 2014, à tel point qu’il est même parvenu à tenir la dragée haute à des géants comme Samsung, LG ou Sony. Oui mais voilà, Xiaomi réalise son plus gros volume de vente en Chine et en Asie. Sa notoriété à l’international commence à prendre de l’ampleur mais parmi les initiés pour le moment.

xiaomi hugo barra travaille dur partout monde

Néanmoins, le PDG de Xiaomi, Lei Jun, a affirmé qu’il souhaitait s’étendre à l’international, et pour mener à bien son projet il a débauché l’une des figures de Google, Hugo Barra, qui occupe désormais le poste de Vice-Président de Xiaomi. Il est en charge principalement de l’expansion de la marque à l’international.

Jusqu’à maintenant nous ne savions pas tout à fait où en était la marque si ce n’est qu’elle convoitait le marché américain. Pour le reste du monde, et notamment l’Europe, nous ne savions encore rien.

Dans une vidéo publiée sur Youtube, Hugo Barra revient sur les raisons pour lesquelles la marque n’a toujours pas commencé à commercialiser ses produits sur d’autres marchés que le marché chinois.

Et les explications sont très simples : chaque marché a ses particularités et impose des normes différentes. Les normes 4G, Wifi, toutes les certifications ou même simplement les conditions de commercialisation sont tout à fait différentes d’un pays à l’autre. Exemple concret : en France, il est obligatoire pour un constructeur de fournir des écouteurs dans la boîte du smartphone. Ce qui n’est pas nécessairement le cas ailleurs.

Pour toutes ces raisons, Xiaomi prend le temps de bien faire les choses. Mais Hugo Barra l’assure, ils travaillent très dur pour pouvoir proposer tous les produits de la marque dans un maximum de pays et le plus rapidement possible.

Le constructeur a tout intérêt à tenir ses engagements s’il veut devenir le numéro 1 dans les cinq à dix ans à venir. Car ses chiffres de croissance impressionnants pourraient considérablement ralentir s’il n’entame pas une expansion à l’international. Et les Xiaomi Mi Note et Mi Note Pro n’y changeront rien. Ils ont beau être séduisants, s’ils ne sont pas disponibles ailleurs qu’en Chine, il n’y a pas grand intérêt. En tout cas pour nous.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei surpasse Apple et devient numéro 2 du marché du smartphone

Huawei a vendu davantage de smartphones que son rival Apple au cours du second trimestre de l’année. Le constructeur chinois s’impose désormais comme le deuxième plus important vendeur de smartphones dans le monde, juste derrière Samsung, l’actuel leader.  Huawei a…