Xiaomi Mi5 : les premiers tests du capteur photo sont excellents

Le Xiaomi Mi5 sera présenté le 24 février mais on sait déjà ce que son capteur photo nous réserve. Les premières images capturées avec l’appareil sont disponibles sur le compte Weibo d’un des dirigeants de la société chinoise, Lin Bin.

Comme en témoigne la publication Weibo, les deux images ont été envoyées à l’aide d’un Xiaomi Mi5 et ont probablement été prise avec le prochain flagship du constructeur. Deux images d’une plage inconnue et surtout d’une qualité excellente, voire impressionnante. L’oiseau qu’on retrouve sur les deux images est photographié en mouvement sans le moindre effet de flou.

Des éléments qui laissent déjà penser que l’autofocus accomplit très bien sa mission et même que la stabilisation optique OIS qu’on retrouve de plus en plus, sur les hauts de gamme Android, sera de la partie. L’équilibre des couleurs est également très bon, tout comme la qualité globale de l’image. D’après les dernières rumeurs, le Xiaomi Mi5 s’équiperait d’un capteur photo de 16 Mégapixels accompagné d’un double flash LED, bien visible sur les rendus.

Alors que sa présentation est prévue seulement dans deux semaines, le prochain monstre chinois se dévoile un peu plus chaque jour. La semaine dernière, la société confirmait l’écran Full HD 1080p du Xiaomi Mi5. Un haut de gamme taillé pour 2016 et attendu avec un processeur Snapdragon 820 accompagné de 3 ou 4 Go de RAM, selon le modèle choisi.

Un appareil qui aurait du sortir l’an dernier mais a finalement été repoussé à 2016 en raison des problèmes de surchauffe du processeur Snapdragon 810 de Qualcomm. Aujourd’hui, voilà qu’il est fin prêt à faire son arrivée sur le marché et à rivaliser avec de grosses pointures comme le Galaxy S7 et le LG G5, attendus dans la même période.

Meilleur prix :

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Jérémie

    Je ne vois rien d’exeptionnel à ces photos…
    Il fait beau et la photo est prise à l’extérieur aux environs de midi (soleil au zenith)
    De ce fait, il y a beaucoup de lumière, ce qui permet d’avoir une vitesse d’obturation rapide et donc, de figer le mouvement…
    Avez-vous déjà vu un oiseau de cette envergure décoller ? C’est très lent… En plus, il est face au vent…
    Les feuilles des arbres sont floues… Ben oui, elles bougent vite…(cela dit, c’est mieux ainsi, ça nous donne un retour d’information sur la force du vent)
    Quant à la stabilisation optique, elle ne sert absolument à rien lors d’une telle photo. Elle est utile lorsque le temps d’obturation est long et qu’on ne souhaite pas réaliser un filé…

    Elle est quand même de bien meilleur qualité que celle réalisée par Tim Cook avec son Iphone au Super Bowl…

  • D.Computer’s

    Pour la partie photo, vous devriez prendre un vrai photographe, pas un amateur qui n’y connait rien, pour lui, une photo basique (vu par un oeil de photographe) sera excellente (vu par un oeil d’amateur) ce qui ne donne pas un bon jugement sur la qualité. Comme a expliqué Jérémie ci-dessous, c’est un cliché prit en pleine journée donc, la photo sera « belle » comme sur la plus part des autres smartphone en luminosité élevée … Mais du côté de la faible luminosité, ça donne quoi ? C’est surtout là dessus que les smartphones vont devoir se départager maintenant car en bonne luminosité, la plus part des smartphones haut de gammes font déjà du bon boulot. Et encore une fois, comme l’a dit aussi Jérémie ci-dessous, la stabilisation optique sur une photo en pleine journée avec une bonne luminosité comme celle-ci, ça ne sert à rien du tout.

  • Whosebat

    « les premiers tests du capteur photo sont excellents »
    En quoi ceci est un test ? Quand un dirigeant présentera ce smartphone au MWC vous considèrerez aussi la présentation comme un premier test ?

  • Turlututu

    « Des éléments qui laissent déjà penser que l’autofocus accomplit très bien sa mission et même que la stabilisation optique OIS »

    Hmm Hmm… C’est bien connu qu’il faut activer la stabilisation optique pour une image d’un oiseau en vol sans flou de mouvement (donc à priori vitesse d’obturation élevée).