Xiaomi lèverait 1,5 milliards de dollars de fonds pour conquérir le monde !

Date de dernière mise à jour : le 18 mai 2016 à 16 h 25 min

Xiaomi, le constructeur chinois qui monte à une vitesse phénoménale serait en train de lever 1,5 milliards de dollars de fonds pour étendre son rayonnement dans le monde entier. Du jamais vu sur le marché des smartphones !

Xiaomi n’est plus à présenter pour ceux qui suivent l’actualité high-tech. Le constructeur chinois affiche des résultats impressionnants à une vitesse folle. Et selon CNBC, la marque s’apprête à effectuer une levée de fonds jamais atteinte pour un premier tour de table : 1,5 milliards de dollars.

Avec cette coquette somme, Xiaomi entend étendre son rayonnement dans le monde entier. Très présent sur les marchés asiatiques (Chine, Indonésie, Malaisie, Philippines, Inde, Thaïlande et Vietnam), Xiaomi compte profiter de son savoir-faire et de ses excellents résultats financiers pour convaincre les consommateurs du reste du globe.

Pour le moment, le géant chinois affiche un chiffre d’affaire encore faible par rapport à ses concurrents Apple et Samsung mais sa croissance est impressionnante. Entre 2012 et 2013 il a plus que doublé, passant de 2,08 milliards de dollars à 5,22 milliards de dollars. Et après seulement deux trimestres en 2014 le chiffre d’affaire a déjà atteint 5,3 milliards de dollars. Xiaomi est bien parti pour doubler la mise une fois encore.

La marque est dores et déjà classée troisième selon une étude derrière Samsung et Apple sur le marché des smartphones. Incroyable alors qu’il y a trois ans elle était quasiment inconnue en dehors de son continent.

Ce succès, elle le doit avant tout à son fondateur Lei Jun, grand admirateur de Steve Jobs. Ce milliardaire chinois a décidé d’aller concurrencer les ténors du secteur en proposant des produits d’excellente qualité, au design soigné, à des prix nettement inférieurs.

Comment fait-il ? Il réduit ses marges, tournant autour de 10%, soit beaucoup moins que les géants du secteur. Et pour créer du capital, il compte monétiser les services, à la manière de Google ou même Apple.

Et pour être certain de bien faire les choses, il s’est entouré des meilleurs éléments qu’il est allé débaucher dans les plus grandes entreprises high-tech : Microsoft, Motorola et même Google.

Conscient que le marché asiatique ne suffira pas à faire de Xiaomi une référence dans le monde entier, Lei Jun a décidé d’étendre son champ d’action au reste du monde en commençant par la Russie, la Turquie, le Brésil et le Méxique.

Et pour assurer cette expansion à l’international, qui de mieux qu’un ancien de chez Google. Xiaomi a débauché Hugo Barra en 2013, membre de l’équipe Android chez Google à l’époque. Et visiblement il fait du bon travail.

1,5 milliards de dollars, seul Facebook a réussi à faire une telle levée de fonds pour son introduction en bourse. Un record qui avait même semblé démesuré. Avec un tel montant, Xiaomi atteindrait une valeur supérieure à Sony et Lenovo réunis !

Avec cette somme l’expansion à l’international devrait être efficace. D’autant que le géant chinois propose une offre complète : smartphones, OS, accessoires et services. Son OS basé sur Android, mais qui finalement n’y ressemble plus du tout, baptisé MIUI, connaît un succès considérable en Chine.

Nul doute que Xiaomi saura convaincre les autres consommateurs. Car le constructeur propose d’autres produits et services comme des objets connectés et serait même prêt à se lancer sur le marché des caméras de sport de type GoPro.

Mais tout n’est pas rose pour autant. Malgré cette levée de fonds, des investisseurs restent néanmoins frileux. Sur le marché du high-tech certaines marques montent très vite, mais peuvent aussi se retrouver en difficulté très rapidement à l’image du taïwanais HTC ou de Motorola par exemple.

La position d’outsider est confortable, mais Xiaomi, s’il étend son rayonnement dans le monde entier, se retrouvera en position d’entreprise à abattre. Et les autres concurrents chinois sont nombreux et n’hésiteront pas à essayer à leur tour de faire partie du trio gagnant.

Via

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Valou LeTroll

    Ce mec a plus de chance de conquérir le monde: http://danstonchat.com/14783.html .

  • jean-luc Mutabazi

    « Xiaomi atteindrait une valeur supérieure à Sony et Lenovo réunis ! » Dans le monde du mobile seulement??? Parce que si je ne me trompe Sony c’est comme Sony; il a beaucoup de divisions (pas que smartphones, consoles et musiques?)

    Sinon si je ne m’abuse il y a aussi un autre article qui a dit que Huawei était resté seulement 1 jour 3éme en smartphone juste avant que Lenovo prenne pour de bon Motorola et ainsi passer 3éme …. Je ne comprends plus rien!!!!!!!!!!!!

    • Teddy

      « Sony c’est comme Sony » ???? Je n’en doute pas non plus :) et celui qui te dit le contraire c’est un con !!!

      • jean-luc Mutabazi

        Correction fait merci

  • Soli

    – Rend toi Europeen !
    – Capitaine les chinois arrive !
    – Pas de panique nous allons les attaquer !
    – Mais qu’es ce qui ce passe ici ?
    – Attention un chinois s’échappe !!
    – On a encore encore de la chance.

    Xiaomi ce sont des chinois serieux pressé !

    Xiaomi, mieux vaut tous les capturer.

    ( second ° )

  • Marc Le-corguillé

    Si les prix ne grimpe pas trop, ça risque de faire mal aux autres constructeurs par contre je connais des revendeurs qui vont pleurer

  • Allan9914

    Alors moi je me demande quand est-ce qu’on aura le droit à la version internationale du MI4?
    Ça fait un moment que j’ai pas vu une news en rapport..
    Quelqu’un a des des infos?

  • Karim Bentahar

    il ferait mieux d’offrir ses smartphones plutot que d’investir tout ça juste pour, le marketing. Au moins, ça fera de la pub utile et non polluante + bonne image de marque