World of Warcraft : pirater le jeu peut vous coûter 1 an de prison !

Pour avoir piraté les serveurs de World of Warcraft, un joueur roumain va devoir purger une peine de an de prison ferme aux Etats-Unis ! Après une défaite contre un autre joueur, Calin Mateias, 38 ans, originaire de Bucarest, a lancé une attaque informatique contre les serveurs de Blizzard Entertainment, l’éditeur du jeu. Des années après les faits, il a finalement été jugé coupable devant un tribunal de Los Angeles. 

world warcraft pirater jeu prison

En 2010, Calin Mateias lançait une attaque DDOS contre les serveurs californiens de World of Warcraft. La manoeuvre a été un tel succès que le jeu s’est vite retrouvé inaccessible pour des milliers de joueurs. Le but de l’attaque ? La vengeance. Frustré d’avoir perdu, le pirate voulait simplement priver certains joueurs de son entourage de World of Warcraft.

World of Warcraft : un joueur pirate les serveurs du jeu et écope d’un an de prison !

« Fâché contre un joueur avec qui il jouait régulièrement, l’accusé était déterminé à faire perdre ses rivaux sur WoW en stoppant les serveurs » a résumé le procureur en charge de l’affaire, « ses actes étaient motivés par le désir puéril de gagner ce jeu et de voir les autres perdre ». Suite à la plainte de Blizzard à son encontre, le pirate a été extradé vers les USA pour y être jugé. En février dernier, il a finalement décidé de plaider coupable de « dégâts intentionnels à l’encontre d’un ordinateur protégé ».

Il a donc été condamné à un an de prison dans un établissement américain et à verser la somme de 30 000 dollars à Blizzard en guise de dommages et interêts. Il s’agit du coût financier de l’attaque de 2010 pour l’entreprise. Avant son procès, Calin Mateias a déjà passé 6 mois dans un établissement fédéral américain.

L’homme était aussi accusé de piratage informatique en Pennsylvanie, dans une affaire séparée. Suite à sa décision de plaider coupable et de rembourser Blizzard, les autorités américaines ont décidé d’abandonner les charges dans cette seconde affaire. A l’issue de sa peine d’un an, le pirate sera donc libre de rentrer en Roumanie.

 

Réagissez à cet article !
  • diordnAi

    Il n’a pas piraté le jeu hein

  • LeFromageQuiPue

    « dégâts intentionnels à l’encontre d’un ordinateur protégé »

    Cool, on va pouvoir porter plainte contre Intel, Google, Android, Microsoft et toute la smala qui collecte des données.

  • Erwin Schrodinger

    Une attaque DDOS c’est la connexion simultanée et répètée à un serveur par un grand nombre de machine, dans le but de provoquer son ralentissement ou sa panne. Cela n’a aucun rapport avec un piratage, il n’y a ni intrusion, ni contournement de mesure de sécurité, ni exploitation de bug. C’est juste un sitting virtuel.

    • Alterans

      Revois ta définition du DDOS…
      Le DDOS est une attaque qui fait partie du domaine du hacking, et donc, en Français, du piratage informatique.
      Le DDOS n’est pas forcément « la connexion simultanée et répètée à un serveur par un grand nombre de machine », c’est simplement l’envois d’un très grand nombre de packets réseau, via le protocole UDP.
      On peut très bien faire tomber un serveur WOW avec seulement une seule machine…
      En l’occurrence, le pirate du dimanche dont il est question dans l’article n’est vraiment pas une flèche…
      N’importe quel pirate ayant un tant soit peu de jugeote n’utilise pas son pc, ou un serveur à son nom pour du DDOS…

  • Florian Bayard

    Ah ? Pourquoi ça ?

    • numerobis

      Il n’a pas piraté le jeu, mais les serveurs, vous jouez sur les mots.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
PS5 : date de sortie, prix et fiche technique

Vous vous y perdez dans les informations sur la future Playstation 5 de Sony ? Ne vous inquiétez pas, nous aussi ! Pour s’y retrouver un peu, on fait le point sur les information disponibles. Retrouvez au fur et à mesure toutes les nouvelles actualités, les rumeurs et les annonces sur la console de salon.

N64 Classic Mini : Nintendo prépare la sortie de la console !

Nintendo prépare la sortie de la N64 Classic Mini, affirment plusieurs sources. Bien décidé à surfer sur la mode du rétrogaming, le constructeur japonais a déposé la marque « N64 » au Japon dans la catégorie « jouet » et « programme pour jeux électroniques ». Tout…