Windows Defender : l’antivirus de Windows 10 en danger, gare aux pirates

C’est maintenant au tour de Windows Defender, le logiciel antimalware de Microsoft, de faire preuve de vulnérabilité face aux pirates du web. Plusieurs failles critiques ont été découvertes par les équipes de sécurité de Google Project Zero, failles pouvant permettre de prendre le contrôle à distance des PC tournant sous Windows 7 à Windows 10.

windows defender virus

Garantir la sécurité des internautes est devenue l’une des principales missions des entreprises hig-tech. C’est même LE mot d’ordre de référence depuis que la cyberattaque WannaCry a frappé le monde entier et que d’autres virus ont été découverts par les services spécialisés en cybersécurité.

Il est en revanche très difficile de lutter contre ce fléau ravageur, qui se propage à la vitesse de la lumière sur la toile. Tout produit ou objet technologique quelconque peut désormais être sous l’emprise ou même être simplement menacé par des pirates. C’est aujourd’hui le cas de Windows Defender, l’antivirus de Microsoft, qui témoigne d’une certaine fragilité en matière de sécurité.

Windows Defender : plusieurs failles critiques ont été trouvées

Selon des chercheurs de l’équipe Google Project Zero, plusieurs failles critiques ont été trouvées dans le logiciel antimalware de Microsoft. Trois d’entre elles ont sérieusement de quoi inquiéter puisqu’elles pourrait permettre à un pirate de contrôler la machine à distance. Assez courant comme technique, on ne va pas se le cacher !

Les hackers seraient alors en mesure de contourner les systèmes de sécurité de Windows Defender et contrôler les PC fonctionnant sous les OS allant de Windows 7 à Windows 10. Á moins de s’assurer que son ordinateur est bien protégé contre les logiciels malveillants.

De ce fait, il suffit simplement de s’assurer que le dernier patch déployé par Microsoft – visant à contrer le système – a bien été appliqué à Windows Defender. La version du logiciel doit être au minimum 1.1.13804.0, auquel cas nous vous conseillons vivement de consulter cette page pour savoir comment procéder à la vérification.

On dirait bien à première vue que l’union fait la force, les équipes de Google Zero ayant permis à Microsoft de répliquer dans la foulée via le déploiement d’un patch correcteur. Petit rappel de fin donc : pensez bien à mettre à jour vos systèmes !

Réagissez à cet article !
  • diordnAi

    “Á moins de s’assurer”
    À*
    C’est pas de l’espagnol :-/

  • crachoveride

    à jour :)

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
0b86fc96889b49b16d8b9bac83b6bab1MMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMM