Windows 10 : Microsoft admet désactiver certains antivirus

Windows 10 intègre de série Defender, l’antivirus de Microsoft, sans pour autant vous empêcher d’installer le vôtre. Dans un nouveau billet de blog, le développeur explique qu’il se doit toutefois d’en désactiver certains automatiquement, faute de compatibilité avec la nouvelle version de l’OS. Pas de panique toutefois : un message vous préviendrait si tel était le cas.

Windows 10

Vous sentez-vous à l’abri sur internet ? Après avoir passé des années à déverser nos moindres états-d’âme sur les réseaux sociaux, enregistrés nos cartes de crédit sur plusieurs sites internet et consulter le moindre de nos comptes administratifs importants en ligne, difficile de ne pas avoir quelque peu peur tout de même.

Fort heureusement, on peut se rassurer en installant un antivirus sur notre PC, afin de s’assurer que le moindre fichier que nous ouvrons n’est pas un virus en devenir. Les logiciels comme Avast, Norton ou Kaspersky sont légions, tandis que Windows 10 intègre de série son propre antivirus. Un conflit possible ?

Certains antivirus sont automatiquement désactivés sous Windows 10

C’est à l’occasion de la sortie de la Creators Update que le développeur s’est fendu d’un nouveau billet de blog pour expliciter sa relation avec l’écosystème antivirus de la plateforme. L’occasion de rappeler que 95% des ordinateurs sous Windows 10 possédaient déjà un antivirus compatible.

Mais que se passe-t-il pour les 5% restants ? En cas d’incompatibilité, Windows 10 désactive automatiquement l’antivirus. Pas de panique toutefois : Defender est réactivé du même temps pour garantir votre protection, tandis qu’un message vous alerte de l’incompatibilité du programme.

Il s’agit dès lors de mettre à jour votre antivirus de choix si vous souhaitez le récupérer, ou tout simplement adopter définitivement Defender.

Cette précision n’est pas vraiment innocente de la part du développeur, puisque Kaspersky l’a récemment attaqué en justice pour abus de position dominante, lui reprochant de forcer l’adoption de Defender au détriment des compétiteurs et de ne pas laisser assez de temps aux concurrents pour s’adapter aux mises à jour majeures de l’OS.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !