Windows 10 : Microsoft est accusé d’ignorer le choix des utilisateurs et leur vie privée

Alors que Microsoft a poussé de bien des manières sa mise à jour gratuite vers Windows 10. Des manières plus ou moins bien vues aussi bien par les consommateurs que l’EFF, qui accuse aujourd’hui le développeur d’avoir ignoré les choix des utilisateurs et leur vie privée.

Les systèmes d’exploitation ont énormément évolué sur ces dernières années : après avoir pris énormément d’inspiration sur le mobile, voici que les deux principaux OS pour ordinateur fixe sont également passés gratuits… Sous certaines conditions.

C’était notamment le cas de Windows 10, qui était gratuit pour sa première année de diffusion. Une décision qui avait été accueillie à grand tonnerre d’applaudissements à son annonce, avant que Microsoft ne s’amuse à ternir le tout avec des pratiques plus ou moins déloyales.

L’EFF, pour Electronic Frontier Foundation, accuse donc l’entreprise d’avoir tout simplement ignoré le choix des utilisateurs et la protection de leur vie privée, afin de pousser de manière déloyale l’adoption de son dernier système d’exploitation.

Ceux-ci mettent en avant dans leur rapport les nombreuses pratiques qu’a utilisé le développeur en ce sens, notamment l’utilisation de Windows Update pour pousser agressivement l’installation de la mise à jour avec peu ou proue d’accord de l’utilisateur au préalable.

L’association note également la notification omniprésente de réservation de Windows 10, qui aura aussi contribué à pousser les utilisateurs à passer au nouvel OS en forçant une modification irritante de leur système marchant sans le moindre problème jusque là.

Mais ce n’est pas tout, puisque la vie privée est également au coeur du rapport de l’EFF. En effet, la gratuité du système vient avec un partage de vos données d’autant plus fort vers Microsoft, qui se charge ensuite de les monétiser.

La télémétrie n’est en effet pas désactivable dans ce nouvel OS, et le reste des options est activé par défaut et demande aux utilisateurs d’en être conscients. Autant dire que ce nouvel OS de Microsoft, bien qu’excellent, n’est pas nécessairement accueilli les bras ouverts.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Kokyn

    Quand une MAJ est dispo sur iOS ou Android et qu’elle apparaît en grand en notif, on se plaint pas.
    Je vois pas pourquoi on se plaindrait donc de cette MAJ vers W10.

    Les gens passent leur temps à se plaindre d’Android et des MAJ ératiques selon les modèles et la quand Windows propose une MAJ majeure gratuitement ils se plaignent encore.

    Stop whine et apprenez à utiliser vos appareils.

    • Atlas

      Parce que sur iOS ou Android, si tu dis non à la maj, l’OS ne va pas te la reproposer encore et encore en espérant que tu dises oui pour qu’enfin ça l’installe même si tu dis non.

      • Kokyn

        C’est pas comme ci c’était super envahissant sur Windows. Je suis tjr sur w7 sur mon pc portable et j’ai à peine remarqué les rappels pour passer à w10 depuis 1 an.

        • Atlas

          Il y a des tonnes de témoignages qui vont dans le sens contraire. Moi meme j’ai detesté les tonnes de rappels que j’ai eus. Et puis tu le dis toi-même, tu as eu plusieurs rappels.

  • Jérôme ICD

    Objectivement la tromperie en cliquant sur non et ça installe ainsi que la non divulgation que 3 mois après vos données seront vendues et exploitées ainsi que leur prélèvement est insidieuse et mérite une sanction car c’est officiellement et au grand jour assumé de Microsoft que vous avez été abusé « bande de naïf » et franchement de cet éditeur c’est odieux, presque Microsoft a établi sa stratégie auprès des milliardaire ivoirien qui vous envoient tous ces mails si honnête, que l’on aime Windows ou pas, ios ou Android, on s’en fiche c’était une mise à jour malhonnête insidieuse et trompeuse et ça c’est objectif, navré