Windows 10 : la CNIL se fâche et menace Microsoft d’une amende de 150 000 euros !

Windows 10 connaît quelques difficultés depuis son lancement notamment avec la mise à jour forcée par Microsoft. Mais ce n’est pas le seul souci, effectivement la CNIL estime que Windows 10 ne respecte pas la Loi informatique et libertés. 

La Commission nationale de l’informatique et des libertés ou CNIL a mis en demeure Microsoft « de cesser la collecte excessive de données et le suivi de la navigation des utilisateurs sans leur consentement. Elle lui demande aussi d’assurer de façon satisfaisante la confidentialité des données des utilisateurs ».

Ce n’est pas la première fois qu’on parle de cette histoire « d’espionnage » de Windows 10, mais cette fois c’est une haute autorité française qui réagit après avoir mené son enquête. La Commission reproche notamment la collecte des données d’usage des applications téléchargées par les utilisateurs et le temps passé sur chacune d’elles.

Mais également le fait que Microsoft propose un code pin pour ouvrir l’ordinateur au lieu du traditionnel nom d’utilisateur et mot de passe. Si cela permet de gagner du temps, pour la CNIL cela « n’assure pas la sécurité et la confidentialité des données des utilisateurs« .

Les autres problèmes relèvent des publicités. Effectivement pour la Commission il n’est pas normal qu’un identifiant publicitaire soit activé par défaut lors de l’installation de Windows 10, ce qui permet de suivre la navigation des utilisateurs et de proposer des publicités ciblées. Mais aussi la pose de cookies publicitaires sur les ordinateurs « sans avoir au préalable correctement informés les utilisateurs, ni mis en mesure de s’y opposer ».

Si la démarche est noble, les sanctions sont par contre très légères et ne risquent pas d’inciter le géant américain à se plier à la mise en demeure. Effectivement Microsoft dispose de 3 mois pour se mettre en norme, cette période peut être renouvelée de 3 mois et même à la fin de ce délai l’amende n’est que de 150 000 euros.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Kokyn

    Le code pin, l’identifiant publicitaire, cookies, tout ca existe aussi chez Android ou iOS.
    Et 150 000€ pour Microsoft…

    Ridicule.

  • iAndroid

    Euh 150000 euros c’est que dalle pour Microsoft !
    Bon c’est peut-être le budget pour couvrir les frais de fonctionnement de la CNIL !

    • crachoveride

      C’est effectivement peu voir même ridicule mais ils n’ont hélas pas le droit de demander d’avantage selon la lois.

  • Spitfire

    Moi je dis pour mieux mettre la pression, il faut que la CNIL demande un abonnement comme Microshit de 150 000 € par mois. C’est mieux non ?

  • garfazz

    Non sérieux le code pin pas suffisant pour protéger un pc …mais que fait la cnil pour nos smartphone alors…..putain 😁

    • crachoveride

      T’a juste un code pin de demandé sur ton smartphone? ça craint la c’est clair ^^

      • garfazz

        Ca me suffit largement au bout de 3 tentatives téléphone bloqué tu veux quoi d’autre 😉

        • crachoveride

          Attend quand tu parle de code pin, tu parle de la carte sim ou du téléphone? Non parceque si tu parle de la sim, certes ça bloque ta sim mais pour accéder au smartphone, t’a juste à l’enlevé ^^ d’ou mon message précédent :)

  • MaGiiC

    Woohaa, peur …