Wiko : ses offres de remboursement suscitent la colère des consommateurs !

Maj. le 15 avril 2016 à 3 h 25 min

Les offres de remboursement (ou ODR dans le jargon commercial) sont bien connues des consommateurs. D’ailleurs à l’approche des fêtes de fin d’année, les constructeurs vont commencer à dégainer leurs meilleures offres pour séduire davantage de clients.

Le constructeur franco-chinois Wiko a pris de l’avance et a déjà proposé au acheteurs de ses produits des offres de remboursement comprises entre 30 et 100 euros selon le modèle de téléphone acheté. Baptisée « Noël avant l’heure » cette opération commerciale prendra fin le 30 Novembre.

Mais, selon 60 millions de consommateurs, le problème c’est que Wiko se montre particulièrement pointilleux dans le traitement de ces offres de remboursement et que les clients crient au scandale sur plusieurs forums sur internet parce qu’ils n’obtiennent jamais les remboursements en question.

wiko odr colère consommateurs

Et il y a de quoi être mécontent tant les raisons invoquées par le constructeur pour justifier le non remboursement des clients sont tout à fait fallacieuses. Celle qui témoigne le plus de la mauvaise foi du constructeur est la suivante : le client n’a pas entouré l’un des éléments de la facture demandé (date d’achat, prix, numéro IMEI ou encore modèle).

Autre raison invoquée pour ne pas procéder au remboursement, le client a surligné et non entouré les éléments en question. Et visiblement l’importance de cette distinction est primordiale. Enfin, certains consommateurs ont assuré qu’ils avaient bien respecté toutes les consignes mais qu’ils n’avaient jamais eu droit à un remboursement.

Certes, tous les constructeurs ont cette fâcheuse tendance à jouer sur les détails pour justifier le refus d’un remboursement mais Wiko fait particulièrement fort. D’ailleurs, les professionnels du secteur le savent, ces opérations commerciales sont prises en charge par des sous-traitants.

odr wiko entourer et non surligner

Ainsi, elles allouent un budget bien précis à leur prestataire, un montant de remboursement à ne pas dépasser, et le prestataire doit jouer sur les détails les plus insignifiants pour refuser les dossiers de remboursement afin de ne pas dépasser le budget alloué.

Toujours est-il que Wiko a modifié les conditions de ses offres de remboursement suite à ces plaintes. La marque a précisé la mention « entourer (et non surligner) » dans ses conditions. Sauf que cet élément figure uniquement sur l’offre de remboursement d’un montant de 30 euros. Pour les remboursements plus coûteux, rien n’a changé.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !