Wiko : 3 failles de sécurité découvertes dans son smartphone Freddy, la marque encore accusée !

Trois nouvelles failles de sécurité viennent d’être décelées sur le Wiko Freddy, un smartphone low cost commercialisé par la marque française Wiko et conçu en Chine par Tinno Mobile. Selon le hacker qui a mis en lumière ces failles, n’importe qui peut aisément pénétrer dans le terminal pour subtiliser vos données. Vous possédez un Freddy Wiko ? Découvrez ce que vous risquez ! 

wiko freddy

Elliot Alderson ne se tourne pas les pouces ces derniers jours ! Après avoir révélé la fuite de vos données personnelles vers l’étranger chez OnePlus et Wiko, et la curiosité insatiable du service de paiement en ligne Paypal, le chercheur s’attaque une nouvelle fois à la marque  française. Dans une série de tweets sur Twitter, l’homme s’est intéressé de près au Freddy Wiko, un smartphone d’entrée de gamme, et ce qu’il a découvert fait froid dans le dos…

Wiko Freddy : 3 failles de sécurité repérées dans le smartphone low cost !

Comme à son habitude, Elliot Alderson démontre, prouve et accuse. Selon le chercheur en cybersécurité, Tinno Mobile, la maison mère de Wiko, a laissé volontairement 3 failles de sécurité critique dans le Freddy Wiko, un smartphone de 5 pouces commercialisé en 2016 au prix de 99,99€. Selon Elliot Alderson, si un individu malintentionné parvient à obtenir un accès physique à votre Freddy, il pourra sans problèmes vous voler vos données personnelles.

La personne qui veut voler vos données personnelles pourra, au choix, y accéder, via le mode restauration du Freddy, soit en branchant votre smartphone à un ordinateur, soit en utilisant un logiciel de débug laissé par Tinno Mobile. Par ses 3 méthodes, explicitées dans les tweets ci-dessous par Elliot Alderson, un pirate peut voler vos données, les copier sur une carte SD, et ce sans que le Freddy ne demande votre mot de passe ou votre code PIN !

Elliot Alderson accuse Tinno Mobile et Wiko de bâcler les dispositifs de sécurité de leurs produits.Pire encore, il affirme que la société chinoise, basée à Schenzen, a volontairement créé et laisser ces failles dans le Freddy. Comme le précise le hacker, smartphone low cost ne veut pas dire forcément smartphone non sécurisé. Wiko n’a pas encore réagi à cette nouvelle accusation.

Dans une autre série de tweets, Elliot Alderson a continué à s’en prendre à Tinno Mobile, mais cette fois par le biais d’un autre smartphone que les Wiko : Blu. Ces smartphones sont très populaires sur le marché américain, et ce n’est pas la première fois que la marque se retrouve au centre d’un scandale. Il y a quelques mois, Amazon se rendait compte que des malwares étaient préinstallés sur les Blu Phone. Le chercheur en sécurité décortique actuellement le firmware du Blu Vivo 8, un terminal low cost conçu par Tinno Mobile à Schenzen. Qui sait ce qu’il va découvrir ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Wiko : tout savoir sur la fuite de vos données personnelles vers la Chine

Depuis ce matin, la marque française Wiko est victime d’un grave bad buzz : un internaute a découvert que les smartphones de la marque envoient des informations privées sur ses utilisateurs jusqu’en Chine ! Comment Wiko s’y prend-t-il ? Pourquoi la firme transmet-elle ses informations jusqu’à sa maison mère ? Peut-on faire confiance à l’entreprise, filiale d’un grand groupe chinois ?

Wiko transmet secrètement vos données personnelles vers la Chine !

Mauvaise nouvelle pour les utilisateurs d’un smartphone Wiko : la marque française transmettrait vos données vers la Chine sans votre consentement. Deux applications pré-installées sur les téléphones de la marque enverraient en effet des informations vers des serveurs chinois.