Wikileaks : Apple promet que « la majeure partie » des failles de la CIA a été corrigée

Suite aux révélations de Wikileaks, Apple s’est exprimé et promet que « la majeure partie » des failles utilisées par la CIA pour espionner les données des utilisateurs ont été corrigées. Une déclaration qui rassure, mais suppose également que de nombreuses failles restent encore actives. Le constructeur promet toutefois des mises à jour rapides.

La sécurité de nos appareils informatiques est primordiale de nos jours, alors que par nos smartphones transitent un nombre incalculable de nos données privées pouvant mener à, disons-le clairement, nous pourrir la vie.

Mais si l’on s’inquiète des pirates, d’autres entités pesantes sur celles-ci sont tout aussi oppressantes : les gouvernements à travers le monde. Or, Wikileaks a révélé hier qu’iOS, Android et les Smart TV Samsung étaient espionnés par la CIA.  Apple a réagi.

Apple a corrigé « la majorité » des failles révélées hier par Wikileaks

En effet, le constructeur américain s’est fendu d’un communiqué auprès de nos confrères américains Techcrunch suite à cette révélation. Ceux-ci déclarent :

« Apple s’engage vivement pour la protection de la vie privée et de la sécurité de nos consommateurs. La technologie intégrée à nos iPhone représente la meilleure sécurité des données disponibles pour les consommateurs, et nous travaillons constamment pour la conserver. Nos produits et logiciels sont créés dans l’optique d’envoyer rapidement des mises à jour de sécurité à nos consommateurs, avec près de 80% de ceux-ci ayant la dernière version d’iOS disponible. Bien que nos analyses montrent que la majeure partie des failles en fuite aujourd’hui étaient déjà corrigées dans le dernier iOS, nous continuerons de travailler rapidement à la correction de n’importe quelle faille identifiée. Nous pressons toujours nos consommateurs à télécharger la dernière version d’iOS pour être sûrs de posséder la dernière mise à jour de sécurité« .

Un discours qui se veut rassurant, même si « la majeure partie » sous-entend que d’autres failles sont utilisées depuis longtemps sans que le constructeur en ait conscience. Maintenant qu’elles sont dans la nature, il devrait toutefois facilement les corriger.

Nous attendons toujours une déclaration de la même sorte de la part de Google, dont la répartition d’Android fait qu’il peut être plus compliqué de déployer de telles mesures. Prions qu’un patch de sécurité urgent pointe lui aussi le bout de son nez.

Réagissez à cet article !
  • Spitfire

    Sauf quand la CIA est ami ami avec le gouvernement qui est ami ami avec les juges dont il est très facile d’obtenir les accès sur un coup de téléphone grâce a Patriot Act ^^

  • trollinlove

    Comme quoi mettre 800/1000 euros dans un Pixel/Iphone pour avoir l’os le plus sécurisé possible ça ne sert à rien !

    • Cabodfon

      Bizarre comme déduction.
      C’est pas précisément l’inverse ?

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !

La 5G, on en entend parler de plus en plus. Ce réseau du futur, tous les industriels y croient. Il permettra de nous faire vivre dans un monde ultra-connecté où les voitures se déplaceront en toute autonomie. Entre autre.

c6df93548e862fc5514eed6c392dce1fSSSSSSSSSSSSSSSSSS