Un homme se casse le pouce en jouant à Candy Crush

Maj. le 16 avril 2015 à 10 h 50 min

Qui pouvait penser que Candy Crush Saga est dangereux pour la santé ? Sûrement pas ce jeune homme de 29 ans, passionné par les jeux vidéo mobile, qui a réussi la prouesse de se casser le pouce à force de jouer. On ne le répète jamais assez, méfiez-vous du casual-gaming mais surtout prenez des pauses entre plusieurs sessions de jeu !

Candy crush, pouce cassé

Ainsi, la JAMA  Internal Medicine se fait l’écho d’un cas … original. Le patient a ainsi 29 ans et avait une passion sans commune mesure pour un titre addictif dans lequel on doit mettre 3 objets de la même couleur en présence au minimum. La description ne laisse aucun doute, le coupable est bien Candy Crush Saga (ou bien l’un de ses innombrables clones).

Mais pour en venir à se casser le tendon du pouce, vous vous doutez bien qu’il ne s’agit pas d’une partie de 5 minutes entre deux métros. Non, le cas décrit fait ainsi état d’un temps de jeu compris entre 6 heures et 8 heures par jour, rien qu’à Candy Crush ! Respect, même si une telle pratique pour un tel titre révèle plus une addiction qu’un réel plaisir intense.

Le patient explique ainsi avoir joué avec une telle fougue qu’il n’a plus fait attention à ses sens jusqu’à ce que son pouce ne réponde tout simplement plus a ses sollicitations. Ce qui le mena alors sur une table d’opération pour retrouver l’usage du pauvre doigt.

Pour les médecins membres du JAMA Internal Medicine, cette mésaventure reste néanmoins riche d’enseignements divers. Il s’agit ainsi d’une nouvelle preuve que l’addiction peut ici couper les sensations, à l’image de certaines drogues, jusqu’à ne plus du tout être à l’écoute de son corps et lui causer parfois des dommages importants.

On ne le répétera jamais assez, quels que soient les jeux pratiqués (oui, même Alexandra Ledermann l’été au haras !), ménagez-vous des périodes de pause sous peine … de vous casser le pouce ou pire encore !

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !