Une voiture autonome de Google sans chauffeur arrêtée par la police pour excès de lenteur !

Date de dernière mise à jour : le 13 avril 2016 à 17 h 00 min

Voilà une histoire pour le moins insolite. Aux Etats-Unis une voiture autonome de Google a été arrêtée par un policier. La raison ? Elle roulait trop lentement. Pourquoi la situation est-elle cocasse ? Parce que par définition dans une voiture autonome il n’y a pas de chauffeur.

C’est Google lui-même qui rapporte cette histoire pour le moins atypique sur son compte Google+. L’une de ses voitures autonomes a été arrêtée par un policier, le véhicule étant pourtant sans chauffeur.

En fait, la voiture a été arrêtée pour excès de lenteur. Elle roulait à 25mph soit 40km/h alors que la route sur laquelle elle circulait était limitée à 35 mph soit 56km/h.

Le policier ne se serait aperçu de rien si la lenteur de la voiture autonome de Google n’avait pas créé une file de voitures s’agrandir de plus en plus rapidement derrière le véhicule de la firme de Mountain View.

Interpellé, l’agent de police a donc remonté la file et a arrêté la voiture autonome. Oui c’est possible. Car pour le moment, dans chaque véhicule un employé de Google est chargé de surveiller que tout fonctionne bien et de noter tout ce qui peut être corrigé.

L’employé de Google s’est donc entretenu avec l’agent de police qui n’a infligé aucune amende au chauffeur qui n’existe pas. Rouler doucement n’est pas considéré comme une infraction au code de la route aux Etats-Unis dans l’Etat de Californie. En revanche en France une conduite trop lente et considérée comme dangereuse peut faire l’objet d’une verbalisation.

Quoiqu’il en soit, dans son billet, Google précise que ses voitures autonomes ont déjà parcouru 1,2 milliards de miles soit 1,9 milliard de kilomètres, soit 90 ans de conduite pour un conducteur lambda. Le géant ne manque pas d’humour et ajoute qu’après avoir parcouru tant de kilomètres il n’a jamais eu aucun PV. Et ne parlons pas des accidents quasiment impossibles, enfin en tout cas les voitures Google ne sont pas responsables.

Via

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article