Virus sur Mac : le malware le plus grave de l’histoire repéré sur les machines d’Apple

S’il est vrai que les virus sont rares sur les Mac, ils ne sont toutefois pas inexistants. La preuve, la firme Check Point a détecté un nouveau malware très dangereux, le plus grave de l’histoire sur les machines d’Apple. Baptisé OSX/DOK, ce malware sévit surtout en Europe.

virus mac dangereux histoire

On ne relancera pas le débat sur les virus entre Mac et PC. OSX et Windows ont chacun leurs atouts et leurs inconvénients. Néanmoins, il faut reconnaître que depuis toujours, le système d’Apple est plus imperméable aux virus et autres malwares. Le système plus fermé explique peut-être cela.

Toutefois, les Mac ne sont pas infaillibles bien au contraire. Preuve s’il en faut, un nouveau malware a été repéré par Check Point, une entreprise spécialisée dans la sécurité informatique. Baptisé DOK, ce malware se cache dans un fichier ZIP et repose sur le principe du cheval de Troie.

DOK : malware le plus dangereux de l’histoire du Mac

DOK est donc un virus (au sens large du terme) très agressif qui se cache dans un email frauduleux. Cette email est en fait un spam envoyé d’un expéditeur inconnu et normalement votre client doit le mettre directement à la poubelle.

Si vous l’avez configuré ainsi. Car malheureusement, si pour les plus avertis cela semble évident, ce n’est pas le cas de tout le monde. L’utilisateur lambda n’a pas forcément les bons réflexes. Les pirates ont donc intégré un fichier ZIP dans cet email qui, suite à son ouverture, infecte le Mac et permet aux pirates de prendre le contrôle de la machine à distance.

Selon Check Point, il s’agit du malware le plus dangereux auquel les utilisateurs de Mac ont été confronté depuis l’existence des machines. Plusieurs dizaines de milliers d’utilisateurs ont ainsi été infectés dans le monde et particulièrement en Europe.

Heureusement, Apple s’est montré très réactif et à dores et déjà fait le nécessaire. La marque à la Pomme a révoqué le certificat du développeur et ajouté DOK à la liste des logiciels malveillants dans XProtect, l’antimalware directement intégré à OSX.

Comme d’habitude, nous vous rappelons donc qu’un antivirus ne sauve pas mais que la meilleure sécurité pour vos machines, c’est vous. Les virus et malwares viennent la plupart du temps de manipulations faites rapidement, sans vigilance. Alors prudence !

Réagissez à cet article !
  • Patruche

    mé c pa peaussible y’a po de virusse sur maque.

    Bref, faites attention, sans déconner, comme ils disent dans l’article, le meilleur antivirus c’est celui entre la chaise et le PC.

    N’ouvrez pas les pièces jointes de personnes que vous ne connaissez pas. Et dans le cas où cela serait porté en boucle (envoyé d’un contact), méfiance, attention aux fautes d’orthographe et aux petits détails, si vous avez le moindre doute, ne l’ouvrez pas. Merci captain obvious mais ça parait pas évident pour tout le monde…

    • Martin

      Oui nous sommes les meilleurs antivirus, encore faut-il que toute la population ait un minimum de sensibilisation à ça, ce qui est loin d’être le cas. Pourtant il y a pas beaucoup de cas de figures à apprendre d’après moi :
      – la réception d’un mail
      – l’accès aux sites de confiance
      – le téléchargement/installation de logiciels.

      Si tous le monde connaissait les points de vigilances sur ces 3 cas de figures, beaucoup de gens ne seraient pas infestés !

      • Patruche

        Exactement, ce n’est pas infaillible mais ça permettrait déjà de pas mal trier…

  • STEMI

    J’ai envie de dire aux iPigeons venant commenter sur ce site: hahahahahah

  • Flo

    J’en tremble…

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Apple : un service de vidéos en streaming en 2018 pour faire du mal à Netflix ?

Apple compte se lancer à la chasse de Netflix en proposant son propre service de streaming. La firme de Cupertino a de l’appétit et la SVOD (service de vidéo à la demande par abonnement) est un marché lucratif. Des négociations avec des fournisseurs de contenus sont en cours depuis un certain temps, néanmoins les différentes parties n’arrivaient pas à se mettre d’accord sur les tarifs.

d450fa9957d3031e2a55d53037467660_______