Vie privée : Obama défend Google et Facebook face à l’Union Européenne, en toute humilité

Maj. le 10 avril 2016 à 20 h 22 min

Vous l’aurez remarqué, l’exploitation des données personnelles par les géants du web fait débat ces derniers temps. L’Union Européenne n’hésite d’ailleurs pas régulièrement à s’en prendre à Google ou Facebook, champions en la matière.

Ce n’est visiblement pas du goût de Barack Obama, qui s’est exprimé sur la question lors d’une interview accordée au site Recode. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que sur ce point, le Président des Etats-unis a oublié toute notion d’humilité.

obama defend google facebook face union europeenne

À la défense de Google et Facebook, la réponse européenne sur cette question par moment est davantage dictée par des intérêts commerciaux qu’autre chose – Barack Obama, Président des USA –

Selon Barack Obama, si l’Union Européenne s’en prend aux deux mastodontes du web ce n’est pas parce qu’elle estime que moralement elles débordent, mais parce qu’elle trouverait des intérêts commerciaux à leur mettre des bâtons dans les roues.

Certains pays sont très sensibles à ce sujet, comme l’Allemagne, étant donnée son histoire avec la Stasi. Mais parfois, leurs fournisseurs de services qui – comme vous le savez – ne peuvent pas concurrencer avec les nôtres, essaient essentiellement d’empêcher nos entreprises d’opérer là-bas – Barack Obama –

Il ajoute d’ailleurs, sur un ton assez condescendant qu’il n’existe aucune concurrence en Europe viable face à Google ou Facebook, et que c’est pour cette raison que l’UE tente de les ralentir dans leurs démarches. Même s’il y a du vrai dans ce que le Président des Etats-Unis déclare, il se doit de faire preuve d’un certain recul sur la question.

Visiblement, il a profité de cette interview pour régler ses comptes avec l’Union Européenne. La reléguant au rang de vieille dame incapable de créer quoi que ce soit sur Internet. Ou du moins, pas aussi bien que les américains.

Nous dominons l’Internet. Nos entreprises l’ont créé, l’ont étendu, l’ont perfectionné à un niveau auquel [l’Europe] ne peut pas concurrencer. Et la plupart du temps, ce qui est dépeint comme des positions nobles sur ces problèmes est simplement conçu pour privilégier leurs intérêts commerciaux. – Barack Obama –

Comme si ses propos ne suffisaient pas, il a en toute humilité tenu à rappeler que ce sont les entreprises américaines qui ont créé internet, qui en ont fait ce qu’il est devenu aujourd’hui. En gros, vu ce qu’ont fait les géants américains pour Internet par rapport aux entreprises européennes, l’UE ferait mieux de la jouer discrète.

C’est en toute logique que l’Union Européenne a réagi à ces propos. Selon un porte-parole de la Commission Européenne, Barack Obama a « dépassé les bornes ». Il a rappelé que le but des règlementations est de permettre aux entreprises étrangères d’accéder plus facilement au marché.

En fait, il ne contredit pas Obama, mais se fâche tout de même. Visiblement dans le fond tout le monde est d’accord, mais le ton employé par le Président des Etats-Unis est mal passé.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !