Vie privée : la sécurité d’Android L et iOS 8 dérange le FBI et la NSA

Date de dernière mise à jour : le 18 avril 2016 à 15 h 11 min

Récemment, Apple et Google ont annoncé que des systèmes de sécurités additionnels seraient mis en place pour rendre la tache plus difficile aux autorités pour accéder aux données d’une personne. Selon le Wall Street Journal, ces nouvelles pratiques ont alarmé les autorités et les ont forcées à réfléchir à la manière de contre-attaquer.

Apple a récemment annoncé que son nouveau système d’exploitation mobile empêcherait les agences de retrouver des données contenues dans un smartphone verrouillé, alors que Google a déclaré de son côté que son futur Android L utiliserait le chiffrement par défaut et rendrait plus difficile pour quiconque, y compris les autorités, d’atteindre les données du smartphone d’un individu. Cela fait notamment suite aux révélations dévoilant que Yahoo avait été obligé par la NSA à coopérer sous peine d’amendes.

Plusieurs responsables à Washington ont dit qu’ils se préparaient à une confrontation avec la Silicon Valley  après les révélations de l’ancien agent de la NSA, Edward Snowden. Les annonces de la semaine dernière ont pris de cours les autorités, dont certains membres décrivent la situation comme la conséquence la plus alarmante jusqu’alors de la relation dégradée entre le gouvernement et l’industrie des technologies, depuis que les révélations Snowden ont incité les géants à répondre aux préoccupations de leurs usagers se demandant si les sociétés avaient laissé faire, ou même aidé les pratiques du gouvernement quant à leurs ​​informations privées.

Bien sûr, le gouvernement, à travers des représentants du FBI, présente les choses d’une autre manière, pour eux le niveau de protection décrit par Apple et Google est « merveilleux jusqu’à ce que cela soit votre enfant qui se fasse kidnapper et abuser, et à cause de ces technologies, nous ne pouvons pas les retrouver ».

En juin, la Cour suprême avait décrété que les mandats étaient requis pour accéder aux données des smartphones dans quasiment tous les cas de figure, ajoutant que la chose était presque sans objet, car finalement aucune forme de contrainte légale ne pourrait obliger au déblocage de la plupart des smartphones.

Tout ceci ne signifie pas qu’Apple et Google ne vont pas continuer à livrer des données à la loi lorsque cela sera passé par toutes les étapes légales. Cela signifie seulement qu’en théorie, une grande partie des informations des utilisateurs sera maintenant beaucoup plus difficile à obtenir pour les agences, qui devront jouer le jeu administratif et légal de A à Z plutôt que de se servir.

Pour les plus habiles en anglais, voici une vidéo dans laquelle Google explique les étapes légales par lesquelles ils affirment tout faire pour réduire au maximum les informations délivrées aux autorités.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Gti972

    Ecran de fumée ou il y a vraiment une différence entre Apple, Google et la NSA ? Lol…

    • Salva

      …t’a oublié Micro$oft

      • itachi

        Et toutes les sociétés americaines.

  • Atlas

    Tout ça c’est bien beau mais ça ne sert à rien si les agences ont des accès directs sur les serveurs des entreprises, ce qui est le cas.
    Certaines données sont peut-être encore en sûreté sur nos téléphones, tant qu’on n’active pas le cloud.

  • ogcnoce

    mettre ses données sur le cloud c’est les données a la NSA, les OS nous protegent seulement si les données restent sur le smartphone (et encore..)

  • Maxime Vlt

    Si on est rechercher par l’autorité, c’est qu’on a fait quelque chose de mal ? Ceux qui n’ont rien a se reproché, ne risque rien, il ne risque pas d’être espionné.

    • Atlas

      Non justement, ça ne se passe pas comme ça.
      Je te conseille de t’informer sur tout le programme d’espionnage de la NSA.
      Ta façon de penser (trop répandue chez les jeunes) est dangereuse pour ta propre liberté.

      • Salim Lakhadari

        Mais tu crois qu’il veulent les info des random comme toi que ce qu’il en on a foutre de pouvoir accéder au selfie que ta fait avec ton cousin ou la conversation avec ta meuf c’est d’autres gens bien particulier qui les intéressent et pour avoir des infos pour les pubs personnalisé ect il ont déjà asser de renseignements

        • Atlas

          Et les journalistes? Et les politiques? Et tous ceux qui, comme moi, travaillent dans des grandes entreprises ? Tous ceux-là peuvent être surveillés.

          • Salim Lakhadari

            Tu travailles ou et pardon môsieur est en haut de la pyramide aussi ?

          • Atlas

            Je bosse dans une boîte informatique connue dans le monde entier depuis 60 ans et je te laisse imaginer la quantité de secrets industriels qu’une entreprise du genre peut avoir. N’importe quel ingénieur ici a intérêt à protéger ses données

          • Salim Lakhadari

            Tu travail cher qui et puis c’est bien connu que tu dévoile à tes potes des secret industrielle par fb ou via ton tel je vois pas comment on pourrait retrouver des infos sur ton tel privé

          • Atlas

            La question n’est pas de parler de tel privé. La question est que si je veux avoir un mail sécurisé sur mon téléphone je dois lutter.

          • Salim Lakhadari

            Sinon tes le petit techniciens ou ingénieur ?

          • Atlas

            Ingénieur mais la question était de savoir si l’espionnage nous impactait et effectivement il y a plein de monde partout qui travaille dans des milieux où ils doivent avoir des données protegées. Ça ne touche pas que quelques personnes, mais tout le monde de l’entreprise, la compta, la finance…

    • Hal13

      Est ce que tu aimerais que toutes les lettres (les vraies, pas les virtuelles) qui arrivent dans ta boite aux lettres soient ouvertes avant d’être distribuées ?
      Et bien, c’est ça l’espionnage selon les agences de surveillance. Même si on est dans le monde virtuel, c’est exactement la même chose.

      • joe2x

        je n’aimerais pas plus que ce soit Google qui ouvre mes lettres que la NSA

  • nks_

    Les autorités n’auront qu’a s’en prendre à la NSA en cas d’enlèvement, assassinat, attentat… Quand au chiffrement, il n’a aucun intérêt si google ne bloque pas toutes les applications qui transmettent vos données.
    Les forces de l’ordre n’ont pas le droit d’accéder à vos données, même s’il s’agit de vous retrouver en vie, mais n’importe quel publicitaire peut en toute impunité vous voler votre numéro de téléphone, votre nom, votre carnet d’adresse, vos photos, vos fichiers (parfois confidentiels), vous importuner à tout moment…
    Vous trouvez ça logique?
    Théoriquement, les organismes type NSA n’ont que faire de votre petite vie privée, et ne devraient pas vous déranger. Les publicitaires, par contre, vont se l’accaparer et vous envahir d’indésirables. Entre être surveillé par la NSA, ou par Google/Facebook, je préfère encore la NSA. Eux, au moins, ne remplissent pas ma boite aux lettre, mailbox ou autre.
    Après, être espionné ou non, c’est une autre histoire.