Un vendeur de logiciel espion propose de « savoir si votre fils est gay »

Le vendeur du logiciel espion a un argument béton pour vous vendre sa solution : sans ciller il propose de « savoir si votre fils est gay ». La page suscite depuis une vague d’indignation jusqu’à celle de Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat à l’égalité homme-femmes. Elle a été depuis supprimée de la version française du site. Mais reste disponible dans d’autres langues. 

site homophobe

Il y a certains précédés commerciaux qui donnent la nausée. L’entreprise Fireworld vend sa solution de logiciels espions en optimisant au maximum sa position dans les moteurs de recherches – une technique bien connue qui s’appelle le SEO. Jusqu’ici rien de bien choquant : il s’agit de comprendre ce que les gens cherchent dans Google, et tenter de se placer dans les pages correspondantes de résultats.

Un éditeur propose de « savoir si votre fils est gay »

Sauf que certaines questions sont loin d’être innocentes, et ils ont créé sans la moindre hésitation une page « Comment savoir si mon fils est gay »  – histoire d’être sûrs d’apparaître dans les résultats de recherche de Google. Malgré le caractère homophobe, stigmatisant (et accessoirement illégal) de la proposition. Et ce n’est pas tout : un bon contenu SEO est bien entendu accompagné de texte. Voici ce qu’on pouvait lire sur la page en question :

 La priorité, c’est la famille. L’orientation sexuelle de votre progéniture vous est donc très importante, puisqu’ils seront directement responsables de la continuité de votre famille

S’ensuit des parties qui expliquent comment épier votre fils gay, donc : « surveiller s’il fréquente des forums pour les gays », « voir s’il est gay en piratant un compte Facebook », et bien sûr, « espionner ses messages avec un logiciel espion ».  Pour cette dernière solution, Fireworld propose un keylogger, qui permet d’enregistrer la moindre touche pressée sur le clavier et donc retrouver ses mots de passe.

Evidemment, lorsque cette page a été découverte par le compte Twitter de l’association Amical Jeunes Refuge, qui accueille des personnes LGBT parfois maltraités par leurs parents à cause de leur orientation sexuelle, on comprend que ça ait fait rapidement scandale. Et de relever également qu’ils ne parlent que d’homosexualité masculine, ce qui est « assez révélateur ». L’affaire a enflé sur Twitter, jusqu’à remonter aux oreilles de Marlène Schiappa, secrétaire d’État à l’égalité entre les femmes et les hommes.

Elle estime que l’affaire « démontre qu’homophobie et sexisme prennent racines dans les mêmes stéréotypes de genre ». Bien sûr, il faut savoir que si vos parents s’adonnaient à ce genre de petit jeu à votre encontre, vous êtes en position de force : ces derniers s’exposent à des sanctions pénales. Car « l’enregistrement de parole sans le consentement » ou encore « la violation du secret de la correspondance » sont très sévèrement punis par la loi – passibles d’une peine d’un an de prison et d’une amende de 45.000 euros.

Réagissez à cet article !
  • dtarn

    Mais peut-on savoir si son père est gay? 8)

    • joe2x

      Et cela doit surement exister. Il y a une telle pression patriarcale que certaines personnes se marrient avec le sexe opposé pour faire bonne impression et ont eu un enfant alors que ce n’était pas leur voeu premier

      • doggy310

        Je dirais qu’en France c’est moins courant chez les jeunes d’aujourd’hui, mais chez la génération de leurs parents ça se faisait assez oui.

      • La fameuse pression patriarcale.

  • dtarn

    « Bien sûr, il faut savoir que si vos parents s’adonnaient à ce genre de petit jeu à votre encontre, vous êtes en position de force : ces derniers s’exposent à des sanctions pénales.  » Je trouve ça quand même un peu triste de n’avoir que pour seule réponse d’avoir à dire aux victimes qu’ils vont pouvoir porter plainte contre leurs parents

    • lo69

      C’est pas plus intelligent que d’avoir un logiciel pour connaître la sexualité de ses enfants.

  • joke

    un apk?

  • SamsungGOD

    Si il est gay je le tue

  • jumper113

    merd je suis gay moi alors
    j’aime prendre soin de moi me coiffer ……
    je parle avec aucun fille mai ca c’est juste pacque jai pas confiance en moi
    j’aime le foot mai seulement la ligue des champion
    par contre j’ai aucun persing
    j’aime lire les photo
    je m’intersse a Selena gomez et plusieurs actrice et chanteuse mai c juste pacque j’ai envie de les démonter
    j’ai pas d’amis ou amies

  • Stupéflipé

    En tous cas, pas besoin d’app pour savoir que les gens qui commercialisent et le sparents qui achètent ce genre de produit sont des gros cons réacs…

  • Roth

    C est plus que nul. Quand les imbéciles comprendront que nos enfants et petits enfants n ont pas choisi d être gay.
    C est la vie avec sa diversité. Pourquoi naît t’on triso ? avec un gros nez? Handicapé.? et j en passe…..
    Pour nous apprendre que nous sommes rien…
    Que nous existons qu à travers cette diversité.
    Une mamie révoltée

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Facebook : des pubs avant les vidéos comme sur YouTube

Les vidéos que nous visionnons sur Facebook débuteront bientôt par de la publicité. Le réseau social s’inspire du modèle de YouTube et veut insérer de la pub avant et pendant les vidéos, qui seront particulièrement mises en avant dans le fil d’actualité.

Snapchat lance Lens Studio pour créer des filtres en réalité augmentée facilement sous Windows et Mac

Snapchat lance Lens Studio pour créer des filtres en réalité augmentée facilement sous Windows et Mac découvrez comment télécharger l’application. L’éditeur propose également à travers son outil de partager aisément ses créations avec la communauté par l’intermédiaire d’un “snapcode” permettant par la même occasion à d’autres utilisateurs d’utiliser ces filtres.