Une première smartwatch modulaire inspirée du Project Ara

Maj. le 17 février 2017 à 15 h 30 min

Imaginé par Phonebloks, repensé par Motorola et actuellement en développement chez Google qui le présentera le mois prochain, le smartphone modulaire Project Ara fait des émules sans pour autant connaître la moindre concurrence puisque le produit auquel nous consacrons cette article n’est pas un téléphone mais une montre connectée du nom de Blocks. Une smartwatch modulaire et personnalisable qui reprend le même concept que Phonebloks.

L’équipe derrière ce projet, qui n’est pas Google, est de nationalité britannique et le prototype semble plutôt bien finalisé, comme en témoignent les informations qu’on peut trouver sur le site officiel du projet.

blocks, la smartwatch ARA

La smartwatch modulaire Blocks s’inspire du projet Ara

Le principe de cette smartwatch modulaire Blocks est assez simple puisque celui-ci consiste à choisir vos composants puis à personnaliser l’ensemble. Blocks vous offre, par exemple, la possibilité de choisir si vous souhaitez que votre montre embarque un GPS, un lecteur d’empreintes digitales ou un slot SIM. Vous pouvez également choisir la technologie de l’écran, opter pour un capteur photo de 3, 5 ou 8 Megapixels ou pour un processeur cadencé à 120 Mhz, 800 Mhz ou 2 Ghz.

Pour ce qui est de la partie logicielle, on ne sait pas encore quel système d’exploitation équipera cette montre connectée mais il semblerait que tout soit basé sur une plateforme open source de façon à garantir la compatibilité entre les différents blocs et les applications qui seront proposées.

La commercialisation de cette smartwatch modulaire Blocks est prévue pour mi-2015 et le prix devrait se caler sur celui de la Peeble, autrement dit 150$, pour le modèle de base ou plus selon la nature et le nombre de composants que vous souhaitez adjoindre à l’appareil.  Un nouveau concept axé sur la personnalisation qui semble, en tout cas, avoir du succès auprès des constructeurs, depuis la découverte de Phonebloks et de Project Ara. Reste à définir s’il en sera de même auprès des consommateurs

Via

Réagissez à cet article !
  • Une idée de génie :o
    Mais ne risque t on pas d’avoir trop peu de fonctionalite du coup ?

    • xusifob

      Une montre n’a pas besoin de 36 000 fonctionnalités non plus, si ça se développe, il sera possible d’en ajouter !
      Il faudra juste être gros.. plus le poignet est large plus on met de modules donc plus on a de fonctionnalités :p (mais plus ça coûte cher aussi )

      • Jean-Louis Pétrod

        Oui, on peut toujours choisir la version la plus basique.

      • le principe de la montre connecté est, d’apres moi, de remplacer petit a petit le smatphone, donc il en faut aps 36 000 fonctionalité, non, mais bcq plus !

  • Bernard

    J’ai une Omate Truesmart 2.0 : vraiment pas mal. C comme tout, faut en avoir l’utilité ! Ce qui n’est finalement pas mon cas …

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
IFA 2017 : comme Apple, Samsung persiste dans les montres connectées

Samsung a profité de l’IFA 2017 pour présenter un bracelet et une montre connectée. Les deux produits sont axés sport et sont proposés à des prix plus intéressants qu’auparavant. Mais cela vaut-il encore le coup d’investir dans la montre connectée ?