Un ado chinois « accro » à Internet meurt après deux jours dans un camp de rééducation

Maj. le 17 août 2017 à 11 h 15 min

Un adolescent chinois jugé « accro » à internet est morte 48 heures après avoir intégré un camp de rééducation. En Chine, la cyberdépendance est considérée comme une maladie, et les familles paient plusieurs milliers d’euros pour faire interner leurs enfants dans des centres au méthodes très musclées, avec parfois de graves dérives. La cause de la mort n’est pas connue, mais selon l’AFP son corps était couvert de cicatrices. 

internet

Vous pensez être accro à internet ? En Chine, on vous conseillerait peut-être d’aller vous faire soigner… dans des camps de rééducation aux méthodes musclées. Près de 250 de ces centres ont ouvert depuis 2004 : les parents y paient des sommes supérieures à 3000 euros pour y interner leur enfant de force pour une durée allant de 4 à 8 mois. Sur la brochure, ces camps prétendent proposer du soutient psychologique, des cours, du sport, et des corvées ménagères.

« Accro » à Internet, elle meurt après 48h dans un centre de rééducation chinois

La réalité est bien moins reluisante. Coupés de tout, ces adolescents sont parfois exposés à la brutalité du personnel encadrant et à leurs méthodes peu recommandables. C’est ce qui a coûté la vie à Li Ao, 18 ans, décédé 48 heures après avoir intégré l’un de ces camps « fermés et isolés » dans la province de l’Anhui. Selon l’AFP, la cause de la mort n’est pas connue, mais ses parents ont pu constater que le corps de leur enfant était « couvert de cicatrices ».

De quoi poser de nombreuses questions à ses parents qui n’imaginaient pas la réalité de ce genre de lieux :

 Les éducateurs du centre nous ont pourtant assurés qu’ils ne frappaient jamais les enfants ni n’utilisaient de châtiments corporels

La chaîne de télévision publique CCTV précise que le centre « n’avait pas l’autorisation » de fonctionner. Hélas, le cas de Li Ao n’est pas isolé. Il y a même eu une dizaine de morts au cours des 10 dernières années dans ce genre de centres. Comme par exemple Guo Lingling, morte selon Chinanews en 2014 des suites d’une commotion cérébrale. Alors que les parents venaient récupérer le corps de leur fille, les pensionnaires leur auraient lancé des bouts de papier avec des appels au secours et le numéro de téléphone de leurs parents.

D’autres sources plus anciennes mentionnent le recours à des chocs électriques pour remettre les enfants dans le droit chemin. Malheureusement, tant que l’addiction à internet sera considéré comme une pathologie en Chine, il y a fort à parier que ce genre de pratiques et ses dérives perdurent, encore, de nombreuses années.

Réagissez à cet article !
  • Papounet UT

    Que ce soit pour internet ou autre chose, ces camps sont de vrais camps d’extermination.
    Beaucoup de gens sont morts pour on ne sait quelle raison.
    Un peu comme les goulags en Russie.

  • Florian Girardin

    Ne compare pas l’incomparable …

  • Wesh Negro

    Dommage, elle aurait pu être promise à une grande carrière de petite fourmi chez Foxconn, Xiaomi, ou tout autre usine de spinners.
    Enfin, tout ça bien évidemment si cette personne existait vraiment.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Tesla Semi dévoile le camion électrique du futur, 800 km d’autonomie !

L’entreprise d’Elon Musk vient de dévoiler son premier camion électrique, le Tesla Semi. Résolument futuriste, le semi-remorque électrique bénéficie d’une autonomie de 800 km. Après avoir révolutionné le monde de l’automobile, Elon Musk s’attaque à celui du transport routier. Que sait-on du premier camion Tesla ?

7ec5f014c57e2cba49ef57a2095ab9e0EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE