Uber : 57 millions de données utilisateurs piratées en 2016, la firme a étouffé l’affaire !

Fin 2016, deux hackers sont parvenus à pénétrer dans les serveurs Github de Uber pour subtiliser les données utilisateurs de 57 millions de passagers et de chauffeurs. Afin d’éviter un scandale, Uber a préféré payer une rançon de 100 000 $ aux pirates ! L’entreprise a donc caché la vérité à ses utilisateur pendant un an. Que s’est-il vraiment passé chez Uber ?

uber

En octobre 2016, deux pirates, qui ne faisaient pas partie de l’entreprise, ont subtilisé les noms, adresses e-mail et numéros de téléphone de 50 millions de clients de l’application, et ce, partout dans le monde. Au total, 7 millions de chauffeur Uber ont été concerné par cette fuite. Selon Uber, aucune donnée sensible, comme un numéro de sécurité sociale, les coordonnées bancaires, la géolocalisation des clients comme des véhicules, n’a été concernée par cette fuite de grande ampleur.

Uber a payé une rançon de 100 000 dollars aux pirates !

L’affaire aurait pu s’arrêter là et Uber n’aura pas trop terni son image. Malheureusement, l’entreprise, dirigée à l’époque par Travis Kalanick, un PDG aux méthodes plus que douteuses, a préféré étouffer l’affaire en versant une rançon de 100 000 dollars aux hackers. Selon les déclarations officielles de Dara Khosrowshahi, le nouveau dirigeant de Uber, son prédécesseur a eu vent de la fuite dès novembre 2016.

Selon l’actuel PDG, Uber s’est assuré que les données utilisateurs récupérées par les pirates ont bien été détruites. Ces informations n’ont jamais été utilisées par les hackers et des mesures de sécurité drastiques ont été prises dès la fin de l’année 2016. Comme vous l’aurez compris, l’actuel PDG, nommé au poste en août dernier, suite à l’éviction de Kalanick, tente de racheter les anciennes pratiques de l’entreprise et de faire amende honorable.

C’est par soucis de transparence qu’il a tenu à révéler cette fuite au monde entier. A ce titre,  la justice américaine a été prévenue dès mardi dernier. L’homme ne s’est pas arrêté là. Depuis qu’il a eut vent de cette sombre histoire, il a congédié les deux employés responsables d’avoir manigancé avec Travis Kalanick pour étouffer l’affaire. Le PDG a aussi permis aux chauffeurs concernés par le piratage de bénéficier d’un programme de protection contre le vol d’identité. Comme le souligne le PDG de Uber, il ne peut effacer le passé mais il s’engage à ce que son entreprise apprenne de ses erreurs.

Ce piratage de masse rappelle celui qui a secoué Microsoft en 2013. Tout comme Uber, le géant de la technologie a préféré passer l’incident sous silence malgré les dangers encourus par ses utilisateurs. Trop nombreuses sont les entreprises à manquer de transparence au sujet des fuites de données. A ce sujet, on notera qu’il a fallu 4 ans à Yahoo pour dévoiler le nombre de comptes piratés en 2013. Si les utilisateurs peuvent facilement passer l’éponge sur un manque de sécurité, ils sont moins prompts à pardonner qu’on leur cache la vérité… Uber vient-il encore une fois d’écorner son image, déjà très controversée ?

uber travis kalanick
Travis Kalanick, l’ancien PDG de Uber.

Réagissez à cet article !
  • Pfelelep almost harmless

    Uber, le modèle social et économique préféré du président des riches… Sa transparence, ses qualités sociales, son respect des lois, des collaborateurs et des clients…

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !