TSMC va produire des processeurs en 16 nm puis en 10 nm pour contrer Samsung

Maj. le 23 octobre 2017 à 23 h 21 min

Les prochaines générations de processeurs Snapdragon pourrait fort bien rattraper leur retard face à l’Exynos 7420 de Samsung avant la fin de l’année. Comme on peut aujourd’hui l’apprendre via un communiqué officiel de TSMC, le fondeur a annoncé une nouvelle version de son processus de gravure en 16 nanomètres FinFET et devrait passer à une gravure en 10 nm dès l’an prochain.

TSMC
Des processeurs mobiles gravés en 10 nm dès l’an prochain.

Bien que la nouvelle ne vienne pas directement de Qualcomm mais de son fournisseur, on ne peut s’empêcher de faire le lien avec les futures générations de processeurs Snapdragon puisque c’est TSMC qui grave la majorité des puces de Qualcomm.

Comme on peut le lire dans son dernier communiqué TMSC augmentera sa production de puces gravées en 16 nm dès l’été prochain. Grâce à ce nouveau processus de fabrication, les prochaines générations de processeurs mobiles seront à la fois plus puissantes mais également plus économes en énergie.

Mais ce n’est pas tout, car comme on peut le lire un peu plus bas, TSMC anticipe déjà la suite et prévoit de produire des puces gravées en 10 nanomètres dès l’an prochain. Encore plus petites que les puces gravées en 16 nm, celles-ci seront également 20% plus rapides et 50% plus économes en énergie.

Concernant les futures puces gravées en 10 nm, on sent que la société cherche à rattraper son retard sur Samsung et Intel. L’un de ses reponsables, Handel Jones, déclare notamment au sujet des processeurs de son concurrent :

Samsung a affirmé qu’ils étaient en cours de production, mais nous n’avons rien vu (…) Avec l’accélération des puces en 10 nanomètres qui pourraient mener à 8 nm, TSMC va combler son écart avec Intel.

Reste bien évidemment à savoir qui Qualcomm choisira comme fournisseur pour son Snapdragon 820 : Samsung et sa gravure en 14 nm ou TSMC et sa gravure en 16 nm.

Via

Réagissez à cet article !
  • p3rn3l

    Bientôt la fin du silicium, graphène is coming !

    • Atlas

      Non, ce devrait être de l’arsenide iridium gallium, et ce déjà à partir de 10nm pour Intel.

  • Will

    Et pendant ce temps Samsung et Intel va les attendre.

    • Slaughter

      C’est ça quoi… Genre dans un an Samsung n’aura rien avancé…-_-« 

      • guest.

        Actuellement ils sont capable de graver en 5nm (selon leurs dires), mais ils n’ont pas suffisamment d’équipement pour produire en masse, donc TSMC peut bien avancer autant qu’ils veulent, ils seront toujours largué

        • Slaughter

          Ils ont même parlé du 3.5nm, disant qu’il était déjà realusable avec leur technique. Je les sens bien de nous presenter des coeurs maison en 10nm cette année juste pour garder l’avance actuelle ^^ ».
          C’est important de garder l’image de leader, derrière y’a apple et ses AX qui attendent. Et vu que Qualcomm à déçu, c’est pas impossible que Samsung fournisse quelques grands acteurs du marché Android.

          • guest.

            Pas faux, mais franchement je verrais plus un s820 en 14nm pour 2016, parce que théoriquement, le s810 est plus puissant que l’exynos, mais la chaleur le bride, en 14nm ce problème est résolu, et avec une amélioration du SoC, il devrait être plus puissant que l’exynos actuel, peut être autant que le prochain.
            Ça arrangerais samsung, leur SoC maison leur coute très cher, ils seraient content de pouvoir revenir chez qualcolm pour le s7, mais ils voudront sans doute essayer aussi leur coeur maison pour certain tels, perso j’attend le note 5, mais le prix me fait déjà peur ^^ J’espere qu’ils feront un modèle sans écran incurvé sur les bords, je trouve ça moche

          • Slaughter

            Le SD810 est pas vraiment plus puissant, les scores single et multicores n’ont jamais atteint les 1500pts single de l’exynos, même avant d’être bridé à 41C.
            Après oui leurs socs coûtent chers, mais ça leurs fait une pub monstre alors que pour Qualcomm c’est l’inverse cette année. Si ils arrivent à les commercialiser à grande échelle le coût de développement sera amorti

  • Teddy

    Et on fait quoi arrivé à 1nm ? 0nm ? -1nm ? Puces gravées dans un trou noir ? :)

    • Hugo

      Je retient l’idée du trou noir :D

    • guest.

      On passe en pm (picometre)
      J’aime l’idée du trou noir ;)

      • ozgur

        il y a aussi angström qui équivaut 0,1 nanomètre ;-) C’est utilisé pour l’ADN ;-) . Ce serait pas mal, car on pourra alors parler de processeur ADN ou DNA ;-)

    • marcus

      on pourra pas graver endessous de 10nm avec le silicium, ils vont devoir changer le maétriaux sinon c’est problématique

      • Teddy

        C’est déjà prévu à ce que j’ai lu

    • Provoc

      Les étapes étant la gravure 3D pour le CPU, GPU et SoC puis le passage au photonique et finalement quantique.

  • cyril

    Les processeurs c’est bien, mais ce qui consomment la plus grande partie de la batterie c’est l’écran, je crois qu’il faudrait vraiment faire de la recherche dans ce sens. Sharp n’arrete pas de faire l’éloge de ses igzo et pourtant on n’en voit nul part.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !