Très Haut Débit : l’Etat convoque les opérateurs ce vendredi pour accélérer le déploiement

Proposer le très haut débit partout, à tous les foyers français, est loin d’être une mince affaire. C’est même un immense chantier sur lequel planche le gouvernement, celui-ci souhaitant accélérer les choses quant au développement de la fibre optique en France. Des discussions avec les opérateurs télécoms sont justement prévues ce vendredi afin de fixer des objectifs précis sur le sujet.

france rapidite Internet

Emmanuel Macron l’a spécifié de façon claire tout au long de sa campagne pour les présidentielles, celui-ci souhaite redonner un nouvel élan à la France dans le domaine du numérique. L’actuel président de la République ne veut « laisser aucun territoire à la traîne dans la transition numérique », ceci passant en premier lieu par le développement de la fibre optique.

Le très haut débit, bien qu’il soit présent dans de nombreux foyers, est loin d’être suffisamment développé en France et qui plus est dans les campagnes et les zones moyennement peuplées. C’est pourquoi le gouvernement prévoit de prendre les choses en main dès ce vendredi en réunissant les quatre grands opérateurs du marché français à l’occasion d’une réunion placée sous le signe de cette thématique.

Fibre optique : réunion au sommet entre les opérateurs et le gouvernement ce vendredi

La France est sans conteste l’un des pays d’Europe les plus à la traîne pour ce qui est de la fibre optique. D’où une volonté du gouvernement d’inverser la tendance et de s’engager pleinement sur le sujet en prenant des décisions radicales.

De ce fait, Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, a prévu de réunir ce vendredi 7 juillet les quatre grands opérateurs de télécoms à savoir Orange, Bouygues Telecom, SFR et Free, en vue d’entamer des discussions sur ce projet d’envergure nationale. L’initiative est d’une importance capitale aux yeux du gouvernement, puisqu’il est question de couvrir l’ensemble du territoire en très haut débit d’ici 2022. Tout en mettant aussi l’accent sur le réseau 4G, qui pourrait intervenir dans cette action du développement du très haut débit.

D’où le fait d’avoir programmé une réunion de ce type, qui gravitera autour de deux grands axes. Le premier étant de « savoir comment on assure la réussite du plan très haut débit dans les zones moyennement denses » étant donné qu’un accord entre Orange et SFR avait été passé fut un temps. Il avait été conclu que le premier cité pouvait détenir 80% des agglomérations et l’autre 20%. Jusqu’à ce que les événements tournent au vinaigre, la marque au carré rouge affiliée à Altice souhaitant désormais détenir 50% des zones.

Le second point quant à lui étant de définir clairement la situation quant au développement de la fibre optique dans les campagnes et les régions moyennement peuplées. Un sujet à ne pas prendre à la légère tant le coup d’investissement s’avère colossal pour chacun des opérateurs mais aussi et surtout, parce qu’un grand nombre d’habitants situés en dehors des villes n’ont pas accès au très haut débit.

La réunion de vendredi, marquée en parallèle par la présence des secrétaires d’États Mounir Mahjoubi (Numérique), Julien Denormandie (Cohésion des territoires) et Benjamin Griveaux (Economie), devrait donc permettre d’avancer efficacement sur le déploiement de ce processus.

Réagissez à cet article !
  • personicroix

    encore une réunion de plus qui ne servira à rien…

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
cb0640194da2c531cd3f8cf241c8ab45|||||||||||||||||||||||